P ***** de B***** de M**** ! 

Chic et élégante, votre réputation n'est plus à faire quant à votre manière de vous exprimer. 

Les jurons sont des virgules et les insultes des points. Votre entourage rouspète de votre vocabulaire et tente par tous les moyens de vous faire parler comme une personne convenable... Enfin, tout le monde sauf vos amies qui vous aiment telle que vous êtes, bien entendu. Et qui ne font pas mieux, au passage. 

Bonne nouvelle pour vous : il a été maintes fois prouvé que parler vulgairement avait plus d'avantages que de désagréments. En effet, plusieurs études démontrent que les personnes qui disent beaucoup de gros mots seraient plus intelligentes, drôles et en meilleure santé ! 

"P**** je le savais !" 

Premièrement, des chercheurs du Marist College ainsi que des confrères de l'école des arts libéraux de Massachussets ont réalisé une étude en 2015 qui a prouvé que les gens qui parlaient "mal" avaient des scores plus élevés aux test de QI que les autres et que leur vocabulaire (contrairement à ce que l'on pourrait penser) est bien plus riche. 

Dans un second temps, une autre étude menée par Richard Stevens, un professeur de l'université de Keele a démontré que jurer avait un effet thérapeutique sur votre santé mentale. Votre manière d'exprimer vos émotions, de façon vulgaire, vous aide à faire face au stress, à élever vos niveaux d'endorphine et calmer vos nerfs. Le terme médical de ce phénomène, "Lalopathie", signifie en lui-même "décharge émotionnelle acquise en prononçant des mots indécents". 

Plus personne ne pourra vous empêcher d'insulter cette bonne femme à la caisse du supermarché, c'est bon pour la santé. 

Pour finir, être verbalement vulgaire vous doterait d'un meilleur sens de l'humour ! Le psychologue Dr. Jay révèle dans un de ses livres pourquoi nous trouvons l'emploi de vulgarité plus drôle. Cela aurait quelque chose à voir avec la théorie neuro psycho-sociale qui stipule que nos comportements peuvent être attribués à un certain contrôle neurologique et à des contraintes psychologiques socio-culturelles. Plus simplement : parler vulgairement n'est pas considéré comme signe de bonne éducation et n'est pas toujours bien perçu dans les codes de la société. Le fait de transgresser ces "règles" apporte une dimension particulière encline à l'humour. 

En voilà une P**** de bonne nouvelle, nan ? 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Source : Giphy


Photo de couverture : ©AlexiLubomriski