" - Range ta chambre ! 

- Parle mieux !

- T'es pas encore couchée ?!"

Voici quelques phrases que vous avez l'habitude d'entendre. Et si, au premier abord, cela ne présage rien de bon, sachez que finalement, elles pourraient jouer en votre faveur. 

Vous êtes (très) désordonnée, (plutôt) grossière et vous avez l'habitude (incorrigible) de vous coucher tard ? Félicitations, vous avez de fortes chances d'avoir un QI plus élevé que la moyenne. 

En effet, plusieurs études ont prouvé que chacune de ces curieuses "qualités" faisaient de vous une personne plus intelligente. 

Tout d'abord, une première étude réalisée en 2010 par la London School of Economics dévoile que les personnes qui se couchent tard seraient plus intelligentes. La raison ? Faire fonctionner son cerveau la nuit contribuerait à booster ses neurones. Autrement dit, plus vous restez réveillée et active, plus vos neurones sont entraînés et musclés. 

Quelques temps plus tard, en 2013, des chercheurs de l'université du Minnesota ont établi un lien entre l'intelligence et le désordre causé par une personne. Celle-ci, plus intelligente, aurait tendance à être trop absorbée par ses activités cérébrales pour daigner ranger quoi que ce soit. D'autant plus qu'il paraîtrait que la pagaille stimulerait la créativité, selon de nombreux spécialistes. 

Pour finir, en 2016, une autre étude réalisée par la département de psychologie du Marist College aux États-Unis démontre que les personnes employant beaucoup de gros mots auraient un vocabulaire plus riche et étendu, et disposeraient donc d'une intelligence supérieure et d'une meilleure aisance à l'oral. 

En voilà, de nombreux arguments qui pencheraient enfin en votre faveur ! De quoi clouer le bec à certains...

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Source : Giphy

 

Photo de couverture : ©NimaBenati