Notre ennemi juré a encore frappé.

La victime ? Presley Pritchard, pompière et secouriste. 

Recensons les faits. On est en août 2019 et, un beau jour, notre chère Presley se retrouve licenciée par ses supérieurs. La cause ? Des photos jugées trop sexy sur son compte Instagram. Oui, vous avez bien lu, elle a été virée pour des photos sur Instagram.

Plusieurs de ses collègues masculins jugeaient ses publications trop osées et en ont parlé à leur hiérarchie qui a décidé de licencier la jeune femme. L’Evergreen Fire Rescue, dans le Colorado, a affirmé qu'elle dépassait la frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Vous l'aurez compris, la raison officielle, c'est ses photos.

Suivie par 150.000 personnes, les gens likent son quotidien entre vidéos, placements de produits et entrainements de cette passionnée de fitness. Sur quelques-unes de ses publications, l'Américaine a posé en uniforme.

Interviewée ce 29 janvier par Vice US, la jeune pompière exprime son ressenti. "C’est très hypocrite. C’est nul. Les calendriers de pompiers sexy sont monnaie courante, mais si c’était des femmes, tout le monde les traiterait de salopes, assène-t-elle. Pour les mecs, c’est normal".

On espère que Presley a trouvé un meilleur emploi et de meilleurs collègues. Rappelons-le tout de même : des photos Instagram ne définissent pas vos capacités au travail... Et si elles dérangent vos collègues, c'est qu'ils ont un quelque chose à se reprocher.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Presley Pritchard (@presleykp.fit) le