Les vilains diktats de la mode ont encore frappé. 

Mais unissons nos forces pour vaincre cet ennemi juré ! 

Dans le nouvel épisode des femmes contre les normes de la planète mode, on retrouve nos super héroïnes dans une chaîne de magasins bien connue, on a nommé Forever 21

Le méchant a encore frappé. Et c'est sous la forme de gâteaux sucrés spécial régime qu'il a essayé d'empoisonner nos héroïnes. C'était sans compter, les pouvoirs de la force féminine, qui ont su renvoyer sur les piles de vêtements, le géant de la mode. 

Revenons sur les faits. Il y a quelques jours, des clientes de Forever 21, adeptes des pièces grandes tailles de la marque, ont trouvé dans leur commande une chose qui n'avait rien à y faire : une barre sucrée consommée dans le cadre d'un régime d'amaigrissement de la marque Atkins

Révoltées par cette trouvaille complètement inappropriée, elles ont, chacune d'entre elles, fait savoir leur mécontentement sur Twitter, déclarant qu'il s'agissait d'un acte grossophobe, et que la marque véhiculait un message dangereux à des personnes qui pouvaient souffrir de troubles alimentaires.

Forever 21 n'a pas tardé à répondre aux accusations. Dans un communiqué, elle déclare : "De temps à autres, Forever 21 surprend ses clients avec des tests gratuits de produits de personnes tierces, dans leur commande. Les produits en question étaient inclus dans toutes les commandes en ligne, quelles que soient les tailles et les catégories, pour une période limitée, et ont désormais été retirés. C'était une erreur de notre part, et nous sommes sincèrement désolés pour toute la gêne occasionnée". 

Bien que la marque de prêt-à-porter révèle que les barres de régime ont été envoyées à tous les clients de la marque, quelle que soit leur taille, le constat reste accablant. 

En effet, envoyer des produits de régime peut être un élément déclencheur pour n'importe quelle personne, quelle que soit sa morphologie, souffrant de troubles alimentaires ou de dysmorphie corporelle. 

Dans un monde où chaque femme peine à s'accepter, il n'y a pas de place pour ce genre d'erreurs. 

Les Éclaireuses

 

-