Si l'on vous dit lunettes, survets et franc parler, à qui cela vous fait penser ? 

On parle bien entendu de la phénomène Melha Bedia, actrice et humoristique au talent fou. Après l'avoir vu faire de la pôle dance dans le film "Forte", sortie en 2020, vous pouvez désormais la retrouver dans la série "Miskina, la pauvre" sur Prime Video depuis le 30 septembre dernier. 

Entre fous rires à gogo et surprenantes émotions, vous n'allez pas réussir à décoller vos yeux de l'écran dès que vous aurez commencé à visionner les premiers épisodes de la série. 

"Miskina, la pauvre" : de quoi ça parle ? 

Melha Bedia joue le rôle de Fara, la Tanguy au féminin ou la Bridget Jones de banlieue. Car oui, la jeune femme de 30 ans sans appart ni job ni mari (à contrario de sa petite sœur) mais avec une forte myopie nous rappelle les airs de la comédie romantique des années 2000 que l'on a toutes vue des milliers de fois. 

"Miskina, la pauvre", c'est l'histoire de Fara dont la grand-mère, la mère et même la sœur ne cessent de lui rappeler qu'il est grand temps de se réveiller et prendre sa vie en main. Mais le petit canard du foyer peut compter sur son meilleur pote, voire même son futur mari (qui sait ?), qui la soutient malgré ses nombreuses galères et rejets qu'elle subit gentiment. Malgré l'absence de son père devenu tabou au sein du foyer, c'est la grand-mère qui fait office de figure austère dans cette famille algérienne très attachée aux traditions. 

Décidée à ne plus se faire marcher dessus et à arrêter de se voiler la face, Fara va prendre sa vie en main pour ne plus être la "miskina" de la famille ! 

Une série remplie de gags à n'en plus finir avec une pointe d'émotions qui pourrait vous faire verser une petite larme, "Miskina, la pauvre" promet de vous séduire dès les premières minutes dévoilées. 

L'histoire de "Miskina, la pauvre" pourrait bien être la notre ! 

Alors oui, la vie n'est jamais rythmée de la devise idyllique "tout beau, tout rose". Chacun d'entre nous connaît des hauts et des bas, que l'on peut parfois avoir du mal à surmonter. Eh bien, la série Miskina, la pauvre" met en lumière cette vie remplie de tournants et de chamboulements qui nous effraient pourtant. 

Mais c'est sans oublier les histoires d'amour à sens unique et les relations avec sa famille bien trop conflictuelles, on pourrait bien s'imaginer dans la peau de Fara. 

La série "Miskina, la pauvre" est fortement inspirée de celle de Melha Bedia qui ne cesse de nous faire rire avec ses vannes mythiques tout en nous faisant de la peine avec sa quête de la raison de vivre. 

Le casting de "Miskina, la pauvre" ne peut que vous séduire !

Dès que l'on vous dévoilera le casting fou de cette nouvelle série, vous n'aurez aucune excuse pour ne pas la regarder. Car oui, en plus de retrouver votre humoristique et actrice préférée, Melha Bedia, qui ne cesse de vous faire rire avec son mythique franc parler, c'est un casting parfait qui vous attend. Vous l'avez adoré dans le film "Forte" alors vous ne pourrez que plus l'aimer dans "Miskina, la pauvre". 

À ses côtés, c'est la belle Shirine Boutella qui joue le rôle de Sarah, la petite sœur attachante mais pourtant moralisatrice envers Fara. Dans la série, elle se marie avec Maxime, le charismatique Victor Belmondo. Et oui, lui aussi fait également parti du casting et interprète Maxime, le beau-frère de Fara. 

Pour la série, le petit fils de Jean-Paul Belmondo a du apprendre l'arabe pour la série tout en comptant sur l'aide de ses amis d'affiche et de la vie. 

Alors, si ce n'est toujours pas fait, direction la plateforme forme de streaming Prime Video pour binge-watcher la série humoristique, décalée mais pourtant sensible que vous ne pourrez qu'adorer ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

Tags : série, amazon

-