On n'entend parler que de lui ! 

Depuis quelques semaines, 365 DNI est sous les feux des projecteurs mais ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre cinématographique, mais plutôt car il est au centre de polémiques

La dernière en date ? L'annonce que le drame érotique de Netflix aurait bien droit à une suite ! Deux actrices du film polonais ont en effet confirmé que 365 DNI aurait un second volet. 

Doit-on s'en réjouir ou bien lever les yeux au ciel ? Si le film divise autant, c'est pour les sujets qu'il aborde en toute légèreté. Rappelons les faits : un riche mafieux, visiblement habitué à avoir ce qu'il veut, jette son dévolu sur une jolie femme à fort caractère. Bien décidé à la séduire, il décide de la kidnapper et lui donne 365 jours pour tomber amoureuse.

Agressions sexuelles, syndrome de Stockholm, viols à répétition et masculinité plus que toxique. Si ces sujets hautement alarmants ne sautent pas aux yeux quand on admire le film érotique, c'est parce qu'ils sont cachés derrière cette histoire d'amour insolite et la beauté du personnage principal, qui donnent à plusieurs reprises l'envie de se faire menotter par le bel Appolon

Oui, il y a de quoi déchanter... 

Face à la polémique, Netflix ne s'était pas exprimé. Mais la glamorisation des relations toxiques et la glorification des violences faites aux femmes n'auront pas réussi à stopper la production, bien partie pour offrir une suite aux fans. Car si la production n'est pas encore lancée c'est à cause de l'épidémie qui touche le monde... 

Lors d'un live Instagram, Anna-Maria Sieklucka, l'interprète de Laura a révélé : 'Nous ne pourrons pas tourner à l'étranger cette année à cause de la pandémie. (...) Ce sera probablement l'année prochaine. On ne sait pas encore exactement quand on pourra commencer à tourner (...). Un voyage dans un autre pays, et plus particulièrement en Italie, serait trop risqué pour l'équipe polonaise en ce moment.' 

Il faudra donc patienter et espérer que Netflix revienne à ses sens, et ouvre les yeux sur la polémique qui divise le web et qui pourrait être d'autant plus grande si un second volet remet en lumière une relation toxique.  

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-