Alors que Ariana Elders, maman de deux enfants, allaite tranquillement le plus petit dans une salle d’attente réservée aux femmes de l’hôpital de la ville d'Huntsville en Alabama, on lui demande de bien vouloir quitter les lieux.

Venue à l’hôpital pour faire consulter le plus grand, Ariana profite de l’attente pour nourrir son bébé lorsqu’un agent de sécurité - qui la fixe depuis un moment - s’avance vers elle et lui prie d’aller allaiter ailleurs, cachée des regards.

Dans un premier temps, cette femme prise au dépourvu refuse, mais l’homme insiste en lui expliquant qu’il s’agit du règlement intérieur de l’établissement. Déconcertée, puis désemparée face aux remarques déplacées de l’agent, elle décide de suivre les consignes et d’aller se mettre à l’écart.

« J’étais sous le choc. Ce n'était pas très rassurant alors que nous étions chez le médecin », se confie-t-elle à Inside Edition. Rappelons d’ailleurs qu’aux États-Unis The office of women’s health autorise bien les femmes à allaiter où elles veulent, même dans les lieux publics et déclare : « N'oubliez pas que vous répondez aux besoins de votre bébé. Il est impossible de rester à la maison tout le temps et vous devriez (et pouvez) vous sentir libre de nourrir votre bébé lorsque vous sortez ».

Inside Edition a donc contacté l’hôpital en question pour qu’il puisse apporter sa version des faits. Ce dernier affirme qu’il autorise bel et bien l’allaitement en public et présente ses excuses à Ariana Elders : « Dans le cas de madame Elders, un membre de notre personnel a commis une erreur. Nous voulons l'assurer, ainsi que notre communauté, que nous sommes en train de revoir notre processus de formation pour nous assurer que notre personnel reconnaît et fait respecter les droits des mères qui allaitent ».

L’hôpital a même insisté dans un communiqué : « Nous offrons désormais une formation supplémentaire sur ces droits à l'ensemble de notre équipe de sécurité. Nous prévoyons également de rencontrer les mères des groupes de soutien de l'hôpital pour l'allaitement afin de développer une campagne de sensibilisation sur le droit des femmes à allaiter en public ». L’objectif étant qu’une poitrine allaitante ne soit plus perçue par quiconque comme quelque chose de sexuel.

Les Éclaireuses

-