L'haleine nauséabonde de votre voisin, les traces d'autres pieds sur vos Stan Smith préférées, la fourrure de la capuche de devant à la hauteur de votre nez... Bref, beaucoup trop de pénétrations dans votre périmètre vital. Telle est la douce promesse des transports en commun. 

S'ils ont le mérite de s'avérer pratiques et omniprésents, ils n'en restent pas moins des plus déplaisants. 

Quelle meilleure solution que vous octroyer votre propre transport ? En plus d'éviter le trop-plein de contact social dès le matin, vous n'aurez plus jamais à subir les désagréments d'horaires, et de colis suspects. 

La voiture ? Trop cher ! 

Le scooter ? Trop froid !

La trottinette ? Trop honteux !

Vous l'aurez deviné, le vélo se révèle être la meilleure option possible. Et ça ne sont pas les chercheurs de la grande Université canadienne, McGIll, qui diront le contraire. Après avoir mené une étude sur près de 5 600 personnes au sein de l'établissement, en se basant sur leurs habitudes de transport et leur ponctualité, les chercheurs en ont conclu différents points.

Tout d'abord, les adeptes de la pédale arrivent au bureau avec un regain d'énergie dont ne profitent pas ceux qui prennent le métro. Un petit shot d'endorphine avant d'attaquer la journée, ne peut pas vous déranger. 

En plus de ça, vous êtes votre propre chef en termes d'horaires, vous serez donc la reine de la ponctualité, contrairement aux autres qui sont soumis aux aléas des transports en commun. 

Allez donc dépoussiérer votre vélo eco-friendly et let's go for a ride ! Vous en ferez profiter tout votre service. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Sondés qui se disent "énergisés" en arrivant au travail :
Source : (Andrew Small/CityLab/Data from Ahmed El-Geneidy)

 

Sondés dont le transport affecte négativement la ponctualité : 
Source : (Andrew Small/CityLab/Data from Ahmed El-Geneidy)

 

Photo de couverture : ©WeHeartIt