Qui ne connaît pas une personne de son entourage qui étale sur ses réseaux sociaux la dolce vita du backpacking ?! 

Qui, à défaut d'y être allé pour de vrai, ne connaît pas par coeur les plages de Koh-Phi Phi grâce aux Insta Stories ?!

Le tour du monde est devenu monnaie courante pour la génération millénniale : toujours entre deux continents, nous avons - à nos âges - quasiment plus voyagé que nos parents dans leur vie toute entière. La faute à internet. La faute aux billets pas chers. La faute à notre soif de découverte. 

Elle est telle que des experts dans le domaine du tourisme ayant mené une étude sur le rapport des jeunes au voyage, nous expliquent que ces derniers préfèrent maintenant investir dans la découverte du monde plutôt que dans un bien tangible, tel que l'immobilier. 

Augmentation des loyers, inflation du secteur, difficultés à emprunter... Autant de raisons qui éloignent notre génération de l'étape par laquelle passaient beaucoup de la génération du dessus : l'investissement dans un appartement. 

En contre-partie, nous préférons vivre le moment présent et nous soucier - un peu - moins de notre avenir, en se construisant des souvenirs non-monnayables, mais tout aussi voire plus épanouissants. 

"Je pense que l’urgence d’acheter une maison est devenue obsolète. […] Les jeunes préfèrent plutôt vivre le moment présent - nous voyons plein de millennials qui investissent dans des expériences plutôt que dans la brique" explique Donna Jeavons, directrice des ventes et du marketing chez Contiki, une agence de voyages spécialisée dans les 18-35 ans au quotidien britannique The Independant.

Trop pauvres pour acheter, mais assez riche pour profiter : telle semble être la devise de notre génération. Autrement dit, profiter d'abord et se poser après. 

On sait pas vous, mais nous, on est plutôt pour !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

leaning tower of pisa tourists GIF by CheezburgerSource : Giphy