150 000. 

C'est malheureusement le nombre de personnes décédées d'un cancer en France, et en seulement un an. Bien que la science et la médecine avancent sans cesse, aucun antidote n'a encore été trouvé pour soigner les personnes touchées. Malgré tout, le progrès continue et une étude menée par des chercheurs de l’université de Stanford aux États-Unis a permis de prouver l’efficacité d’un vaccin à base d’un type de segments d’ADN contre la prolifération des tumeurs cancéreuses. Du moins, il a permis de guérir 97% des tumeurs sur les souris testées. 

Selon les auteurs de l’étude, ce nouveau vaccin permettrait de stimuler le système immunitaire et l’aiderait à attaquer, de façon plus efficace, les cellules cancéreuses et empêcherait leur prolifération. 

Mais, ils nous préviennent que le mécanisme immunitaire des humains, bien que proche, est tout de même différent de celui des souris, les résultats ne pourraient donc pas être tout à fait identiques.

Ils vont donc, prochainement, essayer cette formule sur un échantillon de 35 personnes malades.

En espérant de tout cœur que les conclusions seront positives.

 

Les Éclaireuses

 

 

 

 

 

-