Le 8 juillet dernier, Juan José Padilla, torero depuis près de 30 ans, a frôlé la mort (une fois encore) lors d’une corrida pour les Férias de San Victorino en Espagne. Déjà grièvement blessé en 2011, lors d’un combat où il y laissa son œil gauche, le passionné de Corrida aurait bien pu ne pas sortir vivant ce combat-là.
Alors qu’il était dressé face à l’animal, le matador chuta brusquement, permettant au taureau en furie de le piétiner et de lui donner un violent coup de corne au niveau du crâne. Suite à ce « corps à corps » terrible, le torero se releva une main sur le crâne et sortit de l’Arène. Hospitalisé, il publie des photos de son crâne recousu sur son compte twitter. Malgré l’ampleur des dégâts, le passionné de ce sport, encore très discutable, annonce vouloir tout de même participer aux Férias de Pamplune, le 13 juillet prochain.

C’est ce qu’on appelle un passionné…

Les Éclaireuses