Un homme âgé de 51 ans est soupçonné d’avoir tué sa femme avec une arme à feu dans le Var, à Vidauban. En effet, les gendarmes sont intervenus une première fois suite à des menaces pour la protéger et ont été rappelés une heure et demie après par la victime, sur le point d’être tuée par balle. L’homme, quant à lui, a pris la fuite, précise le procureur Patrice Camberou.

Cette histoire sordide a débuté samedi à 19h34, lorsque les gendarmes sont venus au domicile du couple secourir une femme en détresse, menacée par son mari avec un couteau. Sans attendre l’arrivée des autorités compétentes, la victime s’était réfugiée chez ses voisins et le mari était introuvable.

Même si les gendarmes constatent que l'homme a quitté les lieux, ils « invitent avec insistance la victime à quitter le domicile pour se rendre dans sa famille », écrit le procureur.

Mais quand les gendarmes sont rappelés une deuxième fois à 21h, l’histoire prend une tournure bien plus tragique puisqu’ils découvrent à 21h06 le corps sans vie de cette femme tuée par arme à feu au volant de sa voiture devant son domicile, qui cherchait sans doute à fuir.

En France, c’est en moyenne une femme qui meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-compagnon.

Les Éclaireuses