C'est une bien jolie petite histoire qui vous donnera le sourire pour le reste de la journée !

Il était une fois, un homme originaire du Maine, aux États-Unis, qui adoptait, à 12 semaines, un petit chiot nommé Emerson. Lorsque son nouveau maître l'adopta, Emerson avait déjà quelques soucis de santé, qui n'ont pas empêché son maître de l'aimer. Le labrador souffrait de crises d'épilepsie et du parvovirus canin. Le pauvre petit était si mal qu'il buvait et s'alimentait à peine.

Avant d'être recueilli par son maître, il a, d'abord, été sauvé d'un refuge de Floride, puis transféré dans le Maine. C'est là que Nick Abbott a croisé la route de son nouveau compagnon. Le jeune homme avait vu une annonce d'adoption sur Facebook, à laquelle il a répondu très vite. Nick était persuadé que leur mutuel problème d'audition serait un point qui les rapprocherait.

Et il avait raison. Arrivé au refuge, l'alchimie a tout de suite opéré entre Nick et Emerson. Le refuge qui l'accueillait, à l'origine, avait commencé à apprendre la langue des signes au chien. Une pratique qu'a poursuivi son nouveau maître qui a réussi à créer un lexique basique qui lui permet de donner des ordres à son animal de compagnie. Lorsque Nick dessine un S avec ses doigts, Emerson comprend qu'il doit s'assoir.

Le labrador a même intégré le fait qu'il doit aboyer lorsque son maître secoue son lobe d'oreille !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nick Abbott (@nickandemerson) le

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nick Abbott (@nickandemerson) le