Trouver sa raison d'être... Un bien vaste sujet auquel peu peuvent répondre ! Et pourtant, les japonais, eux (et surtout ceux de l'île d'Okinawa), l'ont trouvé, via ce qu'ils appellent l'ikigaï. Littéralement intraduisible, on pourrait définir l'ikigaï par « ce qui nous donne envie de nous lever le matin ». Plus qu'une passion, c'est une part entière de notre personnalité, c'est un trait qui nous définit. 

Véritable clé de l'épanouissement personnel et professionnel, l'ikigaï évolue autant que nous évoluons. On pourrait le définir comme le « radiofréquencemètre » de ce qui nous anime au plus profond de nous, peu importe notre âge. 

Comment le met-on en pratique, comment en tirer profit et se sentir enfin en accord avec ses choix et ses aspirations... Tout ça peut sembler un peu abstrait ! Heureusement, votre chère Team favorite est là pour vous éclairer sur le sujet.

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

1. L'ikigaï en pratique

-

Avec l'ikigaï, il s'agit de répondre à une équation que l'on pense souvent insoluble : trouver l'équilibre entre passion(s), talents et travail rémunéré. Associé à ce dont le monde a besoin, on trouve, aux croisements de ces quatre données, l'équilibre parfait ou le « job de rêve ». Bien entendu, si tout vous destine à la finance (ce qui est possible) ce sera plus facile, mais si ce n'est pas le cas, il ne faut pas désespérer ; l'ikigaï permet souvent de mettre en évidence des jobs ou modes de vie auxquels nous n'aurions jamais pensé !

Pour faire votre ikgaï, il faut donc vous poser les 4 questions suivantes : 

- Qu'est-ce que vous aimez ?

- Quels sont vos talents ?

- Pour quel service pourrais-je être payée ?

- De quoi le monde a-t-il besoin à mes yeux ?

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

2. Pourquoi faire son ikigaï ?

-

Vous vous dites peut-être que si vous connaissez déjà vos passions, vous n'avez pas forcément besoin de faire votre ikigaï... Et pourtant ! Celui-ci va permettre de révéler et de booster votre réel potentiel ! Il va vous donner une grande motivation, en vous permettant de comprendre la raison de vos différentes actions : vous connaîtrez votre fil d'Ariane. 

 

3. Les exercices à faire pour le trouver 

-

Bien entendu, pour réaliser correctement son ikigaï, il faut être totalement ouvert à soi, s'accepter et oser se décrire sans jugement. Il ne s'agit pas d'écrire ce que vous aimeriez être, mais ce que vous êtes réellement ! Pour vous aider dans cette démarche, il est possible de faire les 3 exercices suivants : 

Exercice 1 : sur une double page (si, si, on insiste), écrivez absolument TOUTES les qualités ou petites phrases qu'on vous attribue ou que vous vous trouvez depuis l'enfance. N'ayez pas peur de paraître prétentieuse, notez tout ce qui vous passe par la tête ! Une fois fini, surlignez les 3 qualités dont vous ne voudriez vous séparer pour rien au monde. C'est votre « zone de brillance ».

Exercice 2 : pour cet exercice, il va falloir retourner en enfance, oublier les on-dit et les « il faut », et renouer avec ce qui vous animait, ce à quoi vous rêviez, ce que vous aimiez faire. Laissez votre esprit divaguer, et noter tout ce qui vous passe par la tête. Puis, notez à côté de chaque activité ou envie de votre enfance si cela suscite en vous de l'indifférence, de la joie, des regrets... Votre ikigaï se trouve peut-être dans ses regrets !

Exercice 3 : sur une feuille, faites trois colonnes. Dans la première, écrivez trois choses qui vous rendent jalouse (on connaît toutes ce sentiment, alors n'ayez pas honte !). Ce peut-être ce qu'une personnalité a, ou quelque chose de plus général. Dans la deuxième colonne, notez le désir qui se cache derrière cette jalousie. Et enfin dans la troisième, notez ce que vous pourriez faire pour combler ce désir. 

 

4. Mettre à profit les résultats de son ikigaï

-

Connaître son ikigaï n'est pas suffisant. Ce qui le rend utile, c'est de le mettre en action dans les différents domaines de notre vie. L'application dans votre quotidien des résultats de votre test ikigaï est la suite logique de la démarche ! Il est donc important de définir comment appliquer pour chaque aspect ce que vous en avez appris. 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5. Hobby ou travail, le choix à faire après avoir défini son ikigaï

-

Les plus téméraires lâcheront tout pour se rapprocher au plus près de leur « raison d'exister ». Mais attention, vivre de sa passion, c'est aussi, souvent, savoir vivre de manière frugale. Et même si la frugalité peut être heureuse, il est important de ne pas trop se précipiter, d'autant plus que votre raison d'être peut aussi se manifester dans vos hobbies. Le plus important est de le mettre en pratique, que ce soit dans votre travail ou dans vos passe-temps, peu importe. Mettre en application votre ikigaï vous permettra d'être plus en accord avec vous-même et de faire les bons choix. 

 

Pour en savoir plus : 

"Trouver son ikigaï » de Christie VANBREMEERSCH