Avant, vous mangiez de la viande, des œufs, des yaourts. Maintenant, vous mangez des protéines ! 

Quand on fait du sport, on entend ce mot au moins 10 fois par jour. 

Bien sûr, ça ne sort pas de nulle part. Pour construire du muscle, ou même pour le maintenir, il faut, en effet, donner à votre corps une dose suffisante de protéines. Souvent, on préconise 2 g par kilos de poids du corps. 

Mais, préparer du poulet ou une omelette à chaque repas, chaque collation, partout où nous sommes, c’est juste impossible. Et c’est là que les protéines en poudre font leur apparition. 

Loin d’être mauvaises, il faut savoir les prendre pour que leur effet soit positif. La Team Healthy vous dit tout. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1 - Les différentes protéines
Source : WeHeartit

Eh oui, il faut commencer par là. Parmi toutes les protéines en poudre qui vous sont proposées, les différences sont importantes. 

Selon votre objectif, vous n’allez donc pas choisir la même. 

- La Whey protéine est la plus vendue. Elle est faite à base de petit lait et son assimilation par le corps est ultra rapide. 

- La caséine est une protéine plus lente, dont les effets se prolongent plus longtemps, mais arrivent plus lentement dans les muscles. 

- La protéine de soja, faite pour les végétariens.

- La protéine d’œuf qui ne contient pas de lactose et dont l’assimilation est « semi-rapide » (entre la Whey et la caséine). 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2 - Quand les utiliser ?
Source : WeHeartit

Là encore, tout dépend de votre objectif et de la protéine que vous avez choisie.

- Utilisez la Whey juste après votre entrainement. Son assimilation rapide permet aux muscles de se recharger tout de suite après l’effort et de ne pas s’auto consommer pour se réparer. Très digeste, vous pouvez manger un vrai repas dans l’heure qui suit sans problème pour refaire le plein de glucides. 

- La caséine, elle, se consomme de préférence le soir. Elle est utilisée principalement pour son effet longue durée donc lorsque le corps ne va pas être nourri pendant une période assez longue, comme la nuit. 

- Les protéines d’œuf et de soja sont des alternatives pour les végétariennes et les intolérantes au lactose. Elles se consomment à tout moment pour combler un manque de protéines. 

 

3 - Comment les consommer ?
Source : WeHeartit

C’est là qu’on observe le plus d’erreurs. Contrairement à ce que l’on pense, les protéines ne se consomment pas n’importe comment, avec n’importe quoi. 

Généralement, on vous proposera de la diluer avec une certaine quantité d’eau. C’est en effet la meilleure solution. 

Pour celles qui n’apprécient pas la consistance, ne faites pas de mélange farfelu. Oubliez les protéines dans les yaourts ou coupées avec du lait de vache. En faisant ça, vos reins seront mis à rude épreuve et sur le long terme, vous risquez de les abîmer sérieusement. 

Si vraiment vous voulez changer le goût ou l’aspect de la poudre, mélangez-les aux laits végétaux tels que le lait d’amande ou de coco. 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

4 - Quelle quantité prendre ?
Source : WeHeartit

Là aussi, les quantités sont indiquées, mais doivent être adaptées à votre objectif.

Après un entrainement, l'idéal c'est 30 à 40 g de Whey. En remplacement d’un repas, vous pouvez monter à 50 g.
Avant de vous coucher, 35 g de caséine sont recommandés. Pareil si c’est en collation. 

N’oubliez pas de comptabiliser votre consommation totale sur la journée et de ne pas abuser des prises de poudre en plus. 

Couv : WeHeartit