Quand vous avez de l'argent, vous ne trouvez rien à acheter et quand vous êtes fauchée, vous voyez un millier de choses qui vous plaisent dans les vitrines.

Quand vous n'avez pas spécialement envie de manger, vos placards sont remplis comme un supermarché, et quand vous mourrez de faim, il ne reste plus qu'une vieille pomme dans le frigo.

Quand vous êtes mordue de ce garçon, il ne veut rien savoir de vous, et quand vous êtes passée à autre chose il vous veut soudainement.

Celles qui veulent perdre du poids en prennent, celles qui veulent en prendre ne bougent pas d'un poil. Décidément, il n'y a vraiment rien qui ne va sur cette terre. Et votre corps a visiblement l'esprit très contradictoire. 

Vous faites les choses bien et pourtant et à votre plus grande surprise, vous continuez de prendre des kilos. L'horreur absolue. Mais ne vous êtes-vous jamais dit que vous étiez peut-être un peu trop stressée ? 

Vous ne voyez pas où nous voulons en venir ? Et bien la Team Les Éclaireuses est là pour vous expliquer.

En plus de vous donner un ulcère avant l'âge, de vous embrouiller le cerveau continuellement et de vous rendre agaçante comme votre mère, le stress peut vous faire grossir. Et non cela n'a rien à voir avec le fait de manger plus quand on est stressée car même si vous ne vous empiffrez pas, vous pouvez enfler comme un ballon.

Alors un conseil : mettez-vous au yoga ou tout ce que vous voulez, mais faites en sorte de vous débarrasser du stress pour ne pas qu'il puisse faire de votre vie un véritable enfer rempli de frustrations.

Place aux explications les vraies, le pourquoi du comment stresser sans forcément manger plus vous fait prendre du poids !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Les explications tant attendues
Source : We Heart It 

Stresser peut faire monter le poids de la balance car l'état de stress perturbe beaucoup de mécanismes hormonaux et provoque un stockage accru des graisses.

Fatima Cody Stanford, médecin spécialisé dans l'obésité au Massachusetts General Hospital Weight Center et professeur à l'Université Harvard, a constaté que la majorité de ses patients prenaient du poids quand ils avaient traversé des périodes de grand stress.

Quand vous stressez, votre corps essaie de se défendre et de se protéger, afin de maintenir son poids normal. Le stress n'est pas un évènement «normal» pour votre corps, mais un facteur externe que votre corps interprète comme nocif (et c'est le cas d'ailleurs). Il s'agit d'une menace qu'il tente d'écarter comme il peut.

Votre corps tente de répondre à cette menace, et c'est alors la sécrétion de cortisol qui se déclenche. Une fois cette hormone sécrétée, ce sont alors les processus générateurs d'énergie qui s'enclenchent pour fournir au cerveau un apport d'énergie suffisant. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2. Le cortisol, grand responsable de la prise de poids 
Source : Eatwithjoh

Petit rappel scientifique : le cortisol est une hormone sécrétée par la glande corticosurrénale qui a pour rôle principal d'aider l'organisme à s'adapter et réagir face à un danger. C'est également elle qui permet au corps de maintenir son taux de glucose dans le sang.

Le niveau de cortisol peut varier entre les personnes et certains individus sont plus sensibles au stress que d'autres, tout simplement.

Le problème du cortisol c'est que cette hormone est hyperglycémiante, c'est-à-dire qu'elle élève le taux de sucre dans le sang de manière assez phénoménale. 

Si vous stressez de manière occasionnelle et que vous êtes capable de stopper le stress, il n'y a pas de chances pour que vous preniez du poids. C'est la sécrétion prolongée du cortisol qui en est responsable, puisque le stress chronique provoque un élèvement impressionnant de votre taux de sucre.

Ainsi votre corps gonfle comme si vous vous étiez gavée de bonbons et de chocolats pendant des mois et des mois. Les glandes corticosurrénales (celles qui sécrètent le cortisol) s'épuisent alors progressivement et ne sont plus capables de bien réguler le taux de sucre. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

3. Mais quand prend-t-on réellement vraiment du poids ? 
Source : theodysseyonline

Chaque corps humain a son propre niveau de tolérance, de résistance. C'est ce qu'on appelle le point de rupture : quand c'est trop c'est trop, le corps ne peut plus le supporter et réagit alors. Pour le stress, c'est exactement la même chose. Quand il y a trop de stress et que le seuil a largement été dépassé, c'est à ce moment que les kilos s'installent. 

Pour éviter que les kilos ne s'installent, faire du sport et de l'exercice est la meilleure méthode pour réduire des niveaux de cortisol trop élevés. Mais sur le long terme, vous devez apprendre à gérer votre stress, trouver une activité qui vous apaise.

Le stress aigu entraîne la perte brutale de l'appétit mais un stress moins intense et plus durable aboutit au contraire à une prise de poids dans 70% des cas. 

Et pour finir les preuves scientifiques...

Des chercheurs suédois ont constaté que lorsqu'une personne est stressée, son corps fabrique un surplus hormonal qui stimule une enzyme qui concentre la graisse, dans la plupart des cas, qui se concentre au niveau de l'abdomen.

Une autre étude réalisée par l'université de San Francisco a comparé la résistance au stress de 59 américaines. Le constat est sans appel : les femmes possédant quelques bourrelets à la taille sécrètent en réalité plus de cortisol que les autres femmes.

 

Photo de couverture : ©Womenshealthmag

 

Tags : stress