61% des femmes se sont déjà privées de faire du sport à cause de leurs règles

Juliette Gour 23 juin 2022

Sport et menstruations, deux choses compatibles ? Pour beaucoup de femmes, ce sont deux choses qui ne collent pas et en même temps, c'est compréhensible, difficile de faire du sport lorsque l'on est pliée de douleur...

Quel est le rapport des femmes avec le sport ? Si elles sont nombreuses à crier haut et fort qu'elles sont sportives et que l'activité physique est essentielle pour elles, de nombreuses études mettent en lumière les obstacles éventuels que les femmes peuvent rencontrer dans le milieu amateur ou professionnel. D'un premier abord, on pense au sexisme ordinaire intégré dont peuvent faire preuve les coéquipiers, mais il y a quelque chose d'encore plus intime qui perturbe le quotidien des femmes une fois par mois (quand tout est normal) : ce sont bien évidemment les règles.

En France, selon une étude Censuwide pour INTIMA, elles sont 61% à avoir déjà loupé un entraînement à cause de leurs règles (51% déclarent avoir peur des fuites et des tâches mal placées). 39% des femmes planifient leurs séances de sport en fonction de leurs menstruations et 70% admettent être handicapées par les crampes abdominales pendant l'effort. 

Ce sujet (trop peu évoqué) touche également les sportives de haut niveau qui, malgré leurs performances, restent des femmes avec des menstruations, des grossesses et toute une période de post-partum. Beaucoup disent d'ailleurs que leur plus grosse compétition, c'est généralement la grossesse, parce que c'est 9 mois d'efforts et de travail (soit quelque chose de bien plus long qu'un 100 mètres en sprint). 

À toutes ces femmes qui rongent leur frein dans l'ombre, à toutes ces sportives qui ont couru pour la médaille d'or à Tokyo et à toutes celles qui reprennent les entraînements à peine le bébé sevré : INTIMA a décidé de leur donner la parole en vidéo. La marque nous invite dans la peau d'une athlète pour comprendre comment une femme sportive doit apprendre à composer entre les cadeaux de dame nature et la réalité de son métier.

La solution : trouver la bonne protection pour être à l'abri des petits soucis

Le sujet central de ces vidéos est, évidemment, le quotidien des femmes sportives, mais ce sont aussi des vidéos qui mettent en lumière la nécessité de choisir une bonne protection hygiénique. Aujourd'hui en France, 67% des femmes utilisent des serviettes jetables même lorsqu'elles font du sport. Au-delà même de l'aspect écologique désastreux, l'utilisation des serviettes est rapidement limitante pour certaines activités, comme la natation.

Heureusement, il existe aujourd'hui un large panel d'alternatives allant de la cup menstruelle aux culottes de règles en passant par les maillots de bain (ou les leggings) faits pour être portés pendant les menstruations. Le choix revient évidemment à chaque femme de trouver la solution qui lui correspond.

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Valériane (@valeriane_ayayi)

 

Une nécessité de prendre en considération l'éventuelle gêne des femmes pendant les menstruations

Cette prise de parole de la part d'INTIMA soulève un autre point essentiel : rares sont les situations où l'on prend réellement en considération l'impact éventuel des règles sur les performances des femmes, que ce soit dans le système scolaire (où les professeurs d'EPS prennent rarement en compte les demandes des jeunes filles sans attestation médicale) ou dans le milieu professionnel (rares sont les compétitions qui peuvent être décalées à cause des menstruations des sportives). Ainsi, les femmes doivent apprendre à composer et à trouver les clés qui leur permettront de pratiquer leur activité (en amateur ou en professionnel) sans que leurs performances soient impactées par les "cadeaux de Dame Nature". 

 

 

 

Tags : News Bien-Être, News Société

Vous aimerez aussi

Top de Sport

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !