Responsabilités. Semaines chargées. To-do list longue comme le mois de mai... Bonjour anxiété !

Arrêtons de croire que nous sommes seules dans cette situation : pour une raison ou pour une autre, tout le monde a - de manière plus ou moins intense - la pression. Pour quelqu'un, le travail, une compétition... N'importe quelle raison. N'importe quel tempérament a déjà ressenti cette sensation.

Alors, bien sûr, certains y sont plus sujets que d'autres, et ont tendance à se laisser submerger par leurs émotions. Avec eux, rien n'est neutre, tout est réaction. Colère, contrariété, stress... Tout est fait avec passion.

Un seul mot d'ordre : l'EXTÉRIORISATION !

On a certainement dû vous le dire plus d'une fois dans votre vie, garder ses sentiments pour soi n'est pas bon. Parler, se lâcher, se défouler est la clé du bien-être.

Et si le sport devenait votre moyen d'expression ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

1 - La course, pour s'aérer l'esprit

Allez. On enfile un legging, une veste, des baskets. On met nos écouteurs. Et ça part ! Rien de mieux pour s'aérer, la tête comme le corps, que de partir faire un jogging. Marche rapide ou course lente ? On n'est pas dans une compétition, chacun fait comme il le sent ! L'essentiel étant de profiter de cet instant pour se détendre et se recentrer sur soi. On respire, on transpire, on prend un bon bol d'air... Que du plus !

2 - La danse, pour se libérer

Du classique au jazz, en passant par les claquettes, toutes les danses sont bonnes à pratiquer pour se défouler. Ici, chaque mouvement se fait avec les tripes. Pirouettes, pas de bourrées, grands jetés... Tout est moyen d'expression : le corps est la plume, et la scène, la feuille. Certains vont préférer une musique lente, légère pour extérioriser. D'autres vont être plus à l'aise avec un instrumental puissant et rythmé. Le résultat est le même : on parle en silence, on parle sans un mot.

3 - Le vélo, pour respirer

C'est vrai que lorsqu'on court, on prend l'air. Mais ceux qui aiment le vélo ne trouvent pas de meilleures sensations que de rouler, fermer les yeux - pas trop longtemps non plus - et sentir leurs cheveux au vent. On peut même crier, si on le veut ! C'est une activité extrêmement libératrice, nous permettant à la fois de souffler, de nous écouter et écouter ce qui nous entoure. Un joli package, non négligeable pour notre santé mentale...

4 - Le tennis

Lorsqu'il s'agit de crier, les amateurs et professionnels de tennis répondent présents. Et si vous n'avez jamais pratiqué ce sport, vous en avez au moins déjà regardé un match, et remarqué les hurlements des joueurs rattrapant la balle. Ils lâchent tout. Se donnent à mille pour cent. Mettent dans leur jeu toute leur technique, mais aussi, toute leur histoire. Ça tire, ça court, ça relance... Ça ne s'arrête jamais. Prodige en devenir ou pas, tout le monde devrait au moins, un jour, s'y essayer... Ne serait-ce que pour se vider la tête.

5 - La boxe, pour tout lâcher

Le plus libérateur pour la fin. Exit la Fury Room - bien que ce soit extrêmement satisfaisant de casser des assiettes sur d'autres assiettes -, on a trouvé notre gagnant en termes de défouloir. La boxe est LE premier sport conseillé pour ce qui est de l'extériorisation. Anglaise, thaïlandaise ou encore française, krav maga ou MMA, toutes ces déclinaisons peuvent être une véritable thérapie. On frappe, on esquive, on se laisse aller. On s'abandonne au rythme des coups de l'autre et on se laisse porter par les nôtres.

 

Tags : exercice de sport, conseils sportifs, santé