Et si la masturbation augmentait les performances sportives ?

Juliette Gour 10 mars 2022

Dans le grand monde de la sexualité, la question de la masturbation fait toujours tiquer, chez les hommes comme chez les femmes. Pourtant, de nombreuses études confirment les bénéfices de la pratique et certains spécialistes affirment même que se masturber serait bon pour les performances sportives.

Se masturber pour être un champion ? C'est le choix qu’a fait Tyson Fury. Ce boxeur britannique a avoué, sans tabou, se masturber 7 fois par jour pour augmenter ses performances sportives. Si cette habitude a de quoi faire sourire, elle ne semble pas pour autant dénuée de sens. Selon le boxeur, la masturbation lui permet de faire le plein de testostérone et cette activité quotidienne lui permettrait de gagner en force au niveau des mains. 

Si la question du lien entre la masturbation et le bien-être est souvent évoquée chez les femmes, pour les hommes, elle reste une activité usuelle, plus destinée au plaisir simple qu'à l’amélioration de son bien-être. Pourtant, de nombreux experts s'accordent à dire que la masturbation apporte énormément de bénéfices, chez les femmes comme chez les hommes. 

Arcwave, une marque de sextoys masculins s'est penchée sur la question et a réalisé une large enquête en partenariat avec de nombreux experts pour établir un lien possible entre performances sportives et masturbation. 

 

 

La masturbation, une vraie activité bénéfique pour le corps

Selon de nombreux experts, il y aurait effectivement un lien entre l'amélioration des performances globales et la régularité de la masturbation. Quatre experts se sont penchés sur l'étude Arcwave et ont tiré des conclusions plutôt simples : la masturbation aide réellement au bien-être général de l'homme. D'une part, parce que cela permet de libérer un nombre impressionnant d'hormones qui vont améliorer l'humeur, réduire le stress et favoriser l'endormissement et, d'autre part, l'augmentation de testostérone induite par la masturbation va permettre d'accroître certaines capacités physiques. 

Cependant, il y a certaines choses à prendre en considération. La clé, dans le maintien d'un taux de testostérone haut, c'est d'éviter l'éjaculation. Ainsi, les routines masturbatoires peuvent varier pour s'adapter aux besoins de chacun. Cependant, le maintien d'une activité sexuelle régulière et la stimulation hormonale qui en découle ne sont jamais de mauvaises choses, bien au contraire. 

Plusieurs experts conseillent de faire des tests, de pratiquer une activité physique après une période d'abstinence ou, au contraire, de partir faire un footing juste après avoir éjaculé. Cela vous aidera à savoir quelle est la routine la plus bénéfique pour vous. 

Dans le monde, quelle est la moyenne hebdomadaire de masturbation ? 

Toujours selon Arcwave, 57% des hommes déclarent se masturber au moins une fois par semaine. Cependant, la moyenne varie en fonction des pays. Si à Hong Kong, les hommes admettent se masturber, en moyenne, 3,19 fois par semaine, les Canadiens eux, sont à une moyenne de 5,21 fois par semaine. Les Français, eux, sont un chouia plus timides et ne se masturbent "que" 4,38 fois par semaine, soit juste en dessous de la moyenne mondiale qui est à 4,54 fois. 

Les femmes, elles, se masturbent en moyenne 3,43 fois par semaine, avec ou sans sextoys. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : masturbation

Vous aimerez aussi

Top de Sexo

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !