6 idées reçues sur la pénétration

Juliette Gour 30 mai 2022

On a tendance à penser (et à nous faire croire) qu'il y a quelque chose de très mécanique dans la sexualité : au fond, ce ne serait qu'une question de pénétration... Alors que, dans les faits, c'est bien plus que ça.

La vie est un apprentissage permanent, c'est un fait. C'est également le cas en matière de sexualité : on a toujours de nouvelles choses à enregistrer et, surtout, des idées reçues à démystifier. Parce que, le problème, c'est que dans la sexualité (et surtout en ce qui concerne les femmes) de nombreuses idées fausses circulent en toute impunité

Il est temps de remettre les pendules à l'heure, les points sur les i et de rétablir la vérité. 

Explorons ensemble toutes les idées reçues et les fausses croyances qui englobent la sexualité et, surtout, la question de la pénétration. 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

1. Ce sont les va-et-vient de la pénétration qui donnent le plus de plaisir aux femmes

Il faut arrêter de penser que c'est la pénétration seule qui permet aux femmes de prendre leur pied. Selon une étude réalisée sur près de 6000 personnes, seulement 6% des femmes atteignent l'orgasme par stimulation interne. La majorité des femmes (54%) a besoin d'une double stimulation (interne et externe) pour ressentir un vrai plaisir intense. Pour 34% des femmes, c'est la stimulation externe qui est la plus efficace pour prendre le chemin de l'orgasme.

Finalement, les doigts et la langue sont tout aussi efficaces que toutes les positions du Kama-sutra pour prendre un pied monstre.

 

2. Plus le sexe de l'homme est gros, plus les femmes ressentent du plaisir

La pornographie a construit le mythe des gros pénis comme s'ils étaient la clé miraculeuse vers le plaisir intense. Sauf que, dans les faits, la zone la plus sensible du vagin (celle du point G) n'est située qu'à 2 à 6cm de l'entrée du vagin. Rien ne sert de taper dans le fond... Surtout lorsque l'on sait, qu'au maximum, un vagin fait 12cm de longueur.

 

3. Les femmes sont soit vaginales soit clitoridiennes

Il serait temps d'arrêter de croire à ce mythe. L'histoire de la femme vaginale et clitoridienne ne tient pas debout, surtout lorsque l'on sait à quoi ressemble réellement un clitoris. Ce dernier n'est pas qu'un simple bouton situé au cœur de la vulve, en réalité, c'est un vaste petit organe dont les bras viennent entourer le vagin. Les mouvements de va-et-vient vont venir stimuler le clitoris de l'intérieur et c'est lui qui va venir créer le sentiment de plaisir (par stimulation interne ou externe). Mais le clitoris n'est pas le seul point orgasmique chez les femmes : il existe des orgasmes mammaires, des orgasmes anaux... Tout est possible dès qu'il est question de plaisir.

 

4. La sécheresse vaginale est significative d'un manque d'excitation

Non ! La sécheresse vaginale peut être liée à énormément de phénomènes autres que le manque d'excitation. D'ailleurs, il est tout à fait possible de souffrir de sécheresse vaginale en ayant une libido débordante. De nombreux facteurs peuvent entrer en compte dans la sécheresse du vagin : déséquilibre hormonal, contraception, accouchement, ménopause... Cela peut être passager, mais cruellement handicapant (surtout lorsque l'on meurt d'envie de jouer à la bête à deux dos avec son ou sa partenaire). L'idéal, c'est de ne jamais bouder le lubrifiant qui sera un véritable coup de pouce pour votre vie sexuelle.

 

5. Il est normal d'avoir mal au début d'un rapport sexuel pénétré. Il suffit de serrer les dents et ça passe. 

Faux (et archi faux). Il n'est jamais normal d'avoir mal pendant un rapport sexuel. Si tout se passe comme prévu, la zone est censée être suffisamment lubrifiée (naturellement ou à l'aide d'un lubrifiant) pour éviter les douleurs. Si la partenaire a mal lors de la pénétration, c'est peut-être que les choses sont allées un peu trop vite et que le corps n'a pas eu le temps de se préparer correctement à la pénétration. C'est d'ailleurs pour éviter ça que l'étape des préliminaires est plus que nécessaire.

Si malgré toute la préparation et la lubrification les douleurs persistent, il est nécessaire de consulter un professionnel de santé pour s'assurer que rien ne cloche. 

6. Les sextoys, c'est fait pour les célibataires frustrés, pas pour les couples

Faux ! Les sextoys sont pour tout le monde, aussi bien les couples que les personnes seules. Utilisés en couple, ils sont un vrai plus dans le rapport sexuel, ils apportent de la surprise et de la nouveauté. En somme, il serait bien dommage de bouder quelque chose qui aide à casser la routine. Et s'ils sont capables de faire des choses qui dépassent les capacités humaines, ils ne remplaceront jamais (ou presque) les rapports charnels partagés entre deux partenaires.

 

 

 

Tags : sexe, sextoys

Vous aimerez aussi

Top de Sexo

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !