On vous plante le décor. Vous êtes seul(e) chez vous et votre moitié n'est pas dans le coin... Pourtant, vous avez cruellement envie d'entendre sa voix et de partager un moment intime avec elle. La meilleure solution ? L'appeler et faire en sorte que les choses prennent une tournure plus... sensuelle. En un claquement de doigts, vous vous transformez en hôte ou hôtesse de téléphone rose (et ce, sans passer par le 3615 "Monique"). 

Cet appel, votre partenaire risque de s'en souvenir longtemps et n'aura qu'une hâte : rentrer aussi vite que possible de son voyage pour vous retrouver et mettre en pratique toutes les choses que vous avez évoquées ensemble au téléphone.

À l’époque du DM et du sexting, le sexe par téléphone aurait pu tomber en désuétude. Mais le confinement aidant, c'est une pratique qui a été remise au goût du jour. Il sert autant aux couples qui se voient régulièrement qu'aux couples internationaux parfois contraints de vivre leur amour à distance. Cette pratique, un poil régressive mais cruellement sensuelle, a de beaux jours (ou de belles nuits) devant elle. Pourquoi ? Parce qu'elle est plus vivante qu'un simple message et qu'elle permet d'entendre des choses qu'on n'entend pas à travers une photo. Les râles de plaisir, les respirations haletantes, les murmures de désir, toutes ces petites choses viennent ajouter encore plus de tension à l'appel et sont, généralement, très efficaces.

Une seule question persiste : comment bien faire l'amour par téléphone ? On vous donne toutes les réponses à vos questions (et même plus encore). 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

Faire l'amour par téléphone, c'est créer une connexion entre les deux partenaires à l'aide de l'imagination

Dans les faits, cela semble assez simple de faire l'amour par téléphone... Alors qu'en réalité, cela demande de l'implication de la part des deux partenaires. Pourquoi ? Parce que l'absence et la distance nécessitent une créativité et une imagination débordantes. Cela exige un réel engagement : il ne faut pas avoir peur de dire les choses, de créer un scénario, de surprendre l'autre ou de sortir de sa zone de confort. 

Pour les couples habitués à communiquer, cela ne devrait pas poser trop de problèmes, mais pour les plus timides, ceux qui ont du mal à évoquer leurs fantasmes ou leurs envies sexuelles, il faudra fournir un effort supplémentaire (mais qui s'avérera payant, c'est évident).

Ne pensez pas non plus que l'on peut faire ça n'importe où, n'importe quand. Il est important d'être à l'aise et de s'assurer que son partenaire est dans un endroit où il peut prendre votre appel. Typiquement, un week-end famille à la campagne, en plein repas, ce n'est pas forcément le bon moment pour recevoir un appel un poil pervers... Mais du coup, comment on fait ? 

On se donne rendez-vous

Sans en dire trop, on essaye d'installer le décor et on s'assure que son partenaire sera 100 % disponible au moment de l'appel. On privilégie le soir, c'est là où la solitude se fait souvent le plus sentir. Une fois le rendez-vous pris, on s'assure d'être confortablement installé, on se munit d'accessoires si on le souhaite (masturbateur ou vaginette pour les hommes, vibromasseur ou Womanizer pour les femmes) et on pense, au préalable, au chemin que l'on veut donner à la conversation.

On imagine un scénario

Les couples les plus aguerris n'auront pas besoin de planter un décor ou d'amener la chose par des chemins détournés. Mais, pour les autres, un petit coup de pouce est parfois de rigueur. La façon la plus simple d'arriver au résultat escompté c'est de créer un scénario et d'entrer dans un personnage. Non seulement c'est grisant, mais cela aide souvent à oublier les peurs. Lorsque l'on est dans un scénario (et ce, quel qu'il soit), on a tendance à lâcher les chiens et à sortir de sa zone de confort, et c'est exactement ce dont vous avez besoin pour vivre une expérience incroyable (ou au minimum efficace). 

Comme dans la vraie vie, on y va doucement

Pas besoin de se presser. L'idée, c'est de faire monter doucement la tension pour frôler le point de rupture (sans mauvais jeu de mots). Le mieux à faire c'est de commencer lentement, comme pour des préliminaires, en parlant, l'air de rien, d'un rêve ou d'un souvenir que vous avez en commun. Une fois la curiosité de votre moitié attisée, il ne reste plus qu'à construire toute l'histoire autour de ce point de départ. 

Si jamais vous manquez d'idées, vous pouvez toujours susurrer à l'oreille de votre aimé des passages de littérature érotique qui vous inspirent. Cela permettra d'amorcer la chose et si jamais vous n'êtes pas très à l'aise ou porté sur la verbalisation, il est possible que votre partenaire prenne le relais pour vous faire rêver.

La clé, pour y arriver, c'est de ne pas être avare en description

L'idée, lorsque l'on fait l'amour par téléphone, c'est d'imaginer comment l'autre est : dans quel état il se trouve, à quel point il est haletant, ce qu'il porte (ou ce qu'il ne porte pas). Mais, pour ça, il est nécessaire de converser et d'inviter son compagnon de jeu à le faire. N'ayez pas peur de le questionner, maintenez la conversation et, surtout, ne vous privez pas d'exprimer votre désir à travers le combiné, sinon, il n'y a aucun intérêt. 

Besoin d'accessoires pour pimenter les choses ? C'est possible !

We-Vibe - Nova 2 - 159 €

On n'arrête pas le progrès, surtout en ce qui concerne la sexualité. D'ailleurs, il existe aujourd'hui des sextoys connectés qui vous permettront, à l'aide d'une application, de prendre les rênes du plaisir de votre partenaire. Vous pouvez jouer à distance avec le plaisir de l'autre, créer de l'attente, des instants de suspension et, à défaut d'avoir l'image, vous aurez le son de la jouissance de votre moitié. 

Alors ? N'est-ce pas le moment pour vous de partir en voyage d'affaires et de vous autoriser un petit appel caliente entre deux réunions ?

 

Tags : sexe, couple, sextoys