Il y a quelque chose d'un peu secret qui se cache dans le vagin. S'il est souvent considéré comme l'antre du plaisir (encore que), c'est aussi (et surtout) un endroit qui est la cause de pas mal de tracas pour les femmes. Entre les injonctions de la société qui nous poussent à avoir une épilation prépubère et la culpabilisation qu'il peut parfois y avoir sur les réseaux sociaux (alors que les pertes vaginales sont normales et nécessaires), nos vagins souffrent souvent d'un peu trop d'attention et on ne sait jamais trop quoi faire. 

Mais, rassurez-vous, la nature est bien faite et l'organe a été prévu pour être autonettoyant. Finalement, la meilleure chose à faire, pour prendre soin de son vagin, c'est de lui apporter les ressources nécessaires afin de lui permettre d'être en bonne santé. 

Voici 6 gestes essentiels pour garder une santé vaginale optimum et ne jamais (ou presque) souffrir de petits maux.

Enjoy,

Les Éclaireuses 

Ne surtout pas faire de douche vaginale

L'idée, pour garder un vagin en bonne santé, c'est qu'il faut bichonner sa flore vaginale, sans quoi, de petits tracas et autres complications (comme la mycose vaginale) risquent de s'inviter à la fête. Si sur les réseaux sociaux on entend souvent parler de douche vaginale (et dans certaines cultures, c'est même synonyme de propreté), cette pratique est à proscrire. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a rien de mieux pour attaquer la flore vaginale, sans parler qu'il est tout à fait possible de se "brûler l'intérieur" avec la vapeur d'eau. 

Le corps humain est bien fait et le vagin a été prévu pour être autonettoyant. Il n'est donc pas nécessaire de venir perturber le fonctionnement naturel du corps avec de l'eau (au pH plus acide que l'intérieur du vagin) ou des huiles essentielles (qui peuvent s'avérer être dangereuses si elles sont mal utilisées). 

Veiller à garder une bonne hydratation

Dans le vagin, il y a des muqueuses et pour garantir la bonne santé de nos muqueuses, le plus simple c'est de boire de l'eau en quantité suffisante. La déshydratation régulière entraîne de nombreux désagréments et peut avoir un impact direct sur le vagin. Ainsi, si vous voulez éviter la sécheresse vaginale, il faut veiller à boire à votre soif. Et si vous avez tendance à faire le chameau et à ne boire qu'un seul verre d'eau par jour, mettez-vous des objectifs graduels pour vous pousser à boire en plus grande quantité.

Penser à prendre des probiotiques

On loue souvent les effets positifs des probiotiques sur la flore intestinale, mais ils ont aussi un effet sur la flore vaginale. Ainsi, l'alimentation a également un effet sur notre santé vaginale. Comment faire le plein de probiotiques ? Vous pouvez évidemment faire des cures ou favoriser des boissons (comme le kombucha) ou une alimentation riche en probiotiques. Les aliments fermentés, comme le kimchi, et les produits laitiers sont d'excellentes sources de probiotiques, il ne faut donc pas hésiter à en manger de façon régulière.

Être attentive au moindre changement et ne pas avoir peur de consulter

Vous avez remarqué un changement dans la texture de vos pertes vaginales ou une odeur inhabituelle ? N'attendez pas pour consulter. Les changements brutaux ou les odeurs sont souvent le signe que quelque chose cloche. Ce n'est pas pour rien que l'on préconise, au minimum, un rendez-vous par an chez un gynécologue ou une sage-femme : c'est parce que le vagin est une zone relativement sensible et il n'est pas difficile de se retrouver avec des petits maux (que ce soit une IST ou à cause de mauvaises habitudes).

Avoir les bons gestes pour prévenir l'apparition des infections urinaires

Les infections urinaires sont la hantise de nombreuses femmes. Il suffit d'en avoir eu une au moins une fois pour comprendre à quel point c'est un cauchemar. Heureusement, il existe des gestes simples qui permettent de prévenir le développement des infections urinaires.

1. On s'essuie toujours de l'avant vers l'arrière pour garder les petites bactéries fécales loin de l'urètre.
2. Après l'amour, on va toujours faire pipi. Ce n'est pas très glamour et ça coupe un peu l'instant câlin d'après le sexe, mais c'est essentiel pour éliminer les éventuelles bactéries qui peuvent s'inviter à la fête.
3. On change de sous-vêtements régulièrement et, si possible, on évite d'en porter la nuit. On privilégie également les dessous en coton.
4. On s'interdit de garder un maillot de bain mouillé toute la journée.
5. Idéalement, on évite aussi les vêtements serrés qui ne laissent pas vraiment respirer la zone intime. Heureusement, la mode est aux pantalons larges et nos petites vulves sont ravies.
6. Dès qu'on sent une brûlure anormale, on se dépêche de consulter, sans quoi, l'infection urinaire pourrait se transformer en pyélonéphrite et ça, c'est une autre histoire (et c'est surtout plus grave).

Éviter l'épilation intégrale

Aussi tendance soit-elle, cette épilation n'est pas vraiment bénéfique à la santé de notre intimité. Les poils, bien qu'ils soient souvent considérés comme disgracieux, permettent de faire une barrière supplémentaire et protègent l'entrée du vagin des assauts de l'extérieur. Ainsi, pour la santé de votre intimité, laissez-lui quelques poils. 

 

Tags : santé, routine bien-être