Depuis la crise sanitaire, la proportion d'enfants obèses est en inquiétante augmentation

Juliette Gour 09 mai 2022

Si l'OMS tire la sonnette d'alarme depuis plusieurs années déjà en ce qui concerne l'obésité infantile, les chiffres sont en explosion depuis le début de la crise sanitaire. Selon une récente étude, la part d'enfants en surpoids est passée de 8,9% à 11,2% en deux ans.

Si en 2020 la situation de l'obésité infantile était préoccupante sur le territoire français, depuis la crise du Covid-19, elle est en train de devenir très inquiétante. Selon une récente étude menée en Bal-de-Marne par l'agence Santé publique France, la part d'enfants en surpoids est en nette augmentation chez les moins de 4 ans. Le nombre d'enfants obèses a doublé en seulement deux ans chez les plus petits. Globalement, le taux d'enfants en surpoids est passé de 8,9% à 11,2% en seulement 2 ans. 

Des raisons multiples à cette augmentation

De nombreux facteurs peuvent, selon les chercheurs, entrer en compte dans cette augmentation : la réduction d'activité physique lors des confinements, l'augmentation des grignotages (par ennui ou angoisse), la surconsommation de produits transformés... Une enquête plus poussée est nécessaire pour déterminer précisément quel a été le facteur le plus impactant sur la santé des enfants. Toutefois, on peut imaginer que l'absence de cantine (qui permet aux enfants d'avoir accès à des repas équilibrés) combinée à la sédentarisation forcée a eu un réel impact négatif sur les enfants et les jeunes adolescents. 

Autre donnée intéressante : les filles sont plus touchées par le surpoids que les garçons. Pendant les deux dernières années, elles ont été plus enclines à prendre du poids. Mais, encore une fois, impossible de déterminer précisément pourquoi.

L'obésité infantile, une préoccupation mondiale

En 2021, l'OMS déclarait qu'un enfant sur 3 était en surpoids ou en obésité dans les pays membres de l'Union européenne. Dans certains pays du bord de la Méditerranée, comme l'Espagne, Chypre, la Grèce ou l'Italie, ce sont près de 40% des enfants qui sont en situation de surpoids (2021). Ainsi, la question du poids et de l'alimentation des jeunes est toujours aussi essentielle en 2022. Les efforts devront être encore plus intenses qu'à l'accoutumée pour casser la courbe de cette augmentation et entretenir la santé des enfants. Le surpoids a (évidemment) un impact majeur sur la santé globale des enfants et peut entraîner des complications (parfois irréversibles) qui peuvent durer jusqu'à leurs vies d'adultes. 

Il est donc nécessaire d'inculquer, autant que possible, les règles d'une alimentation saine (et vierge d'aliments transformés) et d'un mode de vie actif aux enfants pour limiter, autant que faire se peut, les complications de santé liées à nos modes de vie. 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : enfant, News, News Bien-Être, santé

Les plus lus

Vous aimerez aussi

Top de Santé

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !