Métro, boulot, dodo...

Cette phrase que l'on répète chaque jour est le résumé de notre vie, on ne peut y échapper un jour ou l'autre !

C'est le rythme de vie de beaucoup puisque le travail est au centre de notre vie. Et même lorsque nous ne sommes pas au travail, tout est réglé pour rendre idéale notre condition de travail.

Certes, il est important de faire un travail qui nous rend heureux, mais il est encore plus important de donner moins d'importance au travail pour plus de bonheur. Car, on le rappelle : le bonheur de chacun prime avant toute chose !

Une étude affirme qu'il faut accorder moins d'importance au travail pour être plus heureux

C'est le philosophe américain Andrew Taggart, qui nous explique ce rapport entre le bonheur et le travail.

Et c'est en se basant sur une analyse qu'il en vient à cette conclusion. En ayant rencontré des personnes qui donnaient une grande importance au travail, le philosophe a remarqué que beaucoup faisaient de leur travail une satisfaction d'ordre de la récompense à tel point d'en faire le centre de leur vie jusqu'à se rendre malheureux.

Pour ces personnes alors, le travail était alors au centre de leur vie, oubliant peut-être un peu ce qui les rendait heureux, ce que le bonheur pourrait leur procurer.

Sans parler des personnes ayant des postes à hautes responsabilités pour qui l'équilibre entre la vie professionnelle et personnelle se fait difficilement. Ces personnes essayent de jongler entre leurs deux facettes, mais le bonheur ne se trouve pas là-dedans d'après Andrew Taggart.

Donner moins d'importance au travail sans moins travailler

La solution n'est évidemment pas d'arrêter de travailler, même si passer l'année au soleil et les pieds dans l'eau n’était pas de refus !

Pour le philosophe, il faudrait relativiser cette réussite au travail. Plus facile à dire qu'à faire ?

La recette miracle serait alors de chercher de la satisfaction ailleurs que dans le travail ! Et s'il est plus facile à dire cela qu'à le faire, il y a quand même de nombreuses façons de chercher son bonheur ailleurs que devant un ordinateur et des papiers à gérer !

Moins d'importance pour les chiffres, les objectifs, les 'to do', plus de temps pour les loisirs par exemple, qui pourraient être une nouvelle source de bonheur.

Alors, convaincue par cette étude ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Tags : News Bien-Être, santé, Travail