Renvoyée des urgences, elle fait une fausse couche seule chez elle

Laura Puset 28 août 2018 Bien-être

Le 17 août dernier, enceinte de 3 mois, Magdalena Cocatrix est admise aux urgences après s’être réveillée couverte de sang. Après 3 heures d’attente aux urgences gynéco-obstétricales de Besançon, le couperet tombe, elle est en train de faire une « fausse couche »

Suite à ce triste diagnostic, la jeune femme est renvoyée chez elle, une ordonnance d’antidouleurs comme seule preuve de son passage.

La jeune femme explique ensuite au journaliste de l’Est Républicain « J’ai pris le tram et les contractions ont commencé. J’avais atrocement mal. À peine arrivée chez moi, j’ai senti qu’une petite masse était expulsée. Mon pantalon était recouvert de sang. » Son fœtus mesurait déjà 7 centimètres. Après avoir laborieusement expulsé son placenta toute seule dans sa baignoire, son mari décide de rappeler l’hôpital afin de faire admettre sa femme de peur qu’une quelconque complication survienne. On lui répond alors de jeter le fœtus à la poubelle et qu’à ce stade une hospitalisation n’est pas nécessaire. 

À ce jour, la direction de l’hôpital s’est prononcée sur les faits de manière très neutre : « La lecture de ce témoignage douloureux, que nous regrettons de n’avoir pas reçu directement, nécessite de recueillir des éléments précis sur les conditions de prise en charge de cette patiente pour lui fournir toutes les informations qu’elle recherche. »

Les Éclaireuses

 

 

Vous aimerez aussi

Top de Bien-être

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !