Oui oui vous avez bien lu, en 2019, un gameur a eu la brillante idée de créer un jeu dont le but serait "de harceler verbalement, tuer et violer des femmes pour progresser dans l'histoire". Un grand génie, n'est-ce pas ?

Il aurait du s'intituler "Rape Day" et être disponible sur Stream, une plateforme de la société Valve spécialisée dans la distribution de jeux vidéo. D'après son inepte créateur, le joueur plonge dans "un monde dangereux et sans règles. Les zombies aiment manger la chair des humains et les violer avec brutalité, mais vous êtes le violeur le plus dangereux de la ville".

Heureusement, sa sortie prévue en avril prochain n'aura pas lieu, suite à de nombreuses plaintes et critiques.

La députée britannique Hannah Bardell a d'ailleurs elle-même réagi en qualifiant Rape Day de jeu "tordu", dont "le contenu est totalement pervers". Elle rajoute "qu'il est temps que le gouvernement britannique regarde de près la façon dont les entreprises technologiques et les plateformes de jeux - Steam en particulier - parviennent à diffuser sans problème ce genre de stupidités". 

Et sur Twitter, les désapprobations sont aussi très nombreuses, et heureusement !

Enjoy,

Les Éclaireuses