L’alimentation est l’un des facteurs les plus importants du bon fonctionnement de l’organisme et du développement chez l’être humain, il est donc essentiel d’y prêter une attention toute particulière…

Les carences arrivent plus vite qu’on ne le pense et peuvent avoir des conséquences dramatiques. Veillez donc à ne manquer de rien. Et pour être en bonne santé, il est d’ailleurs nécessaire d’avoir des apports quotidiens en protéines, un nutriment vital, que vous soyez végétarienne ou non.

Selon une étude, environ 1 milliard de personnes dans le monde souffriraient d’un déficit en protéines. Mais comment savoir si nous en souffrons et quelles sont les solutions pour y remédier rapidement ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Les signes extérieurs

-

Plusieurs signes ne trompent pas, à commencer par les signes extérieurs, ceux qui se remarquent à vue d’œil. En effet, si l’on remarque une chute de cheveux anormale, il est important d’y prêter attention, sachant que ces derniers sont composés à 90% de protéines (plus souvent appelées dans ce cas-là kératine). D’autres éléments entrent en compte comme les fringales et l’envie constante de grignoter, mais également les ongles fragilisés qui laissent apparaître des bandes blanches ou des taches brunâtres et la peau sèche, voire carrément craquelée si la régénération cellulaire n’est pas suffisante, sans parler des douleurs articulaires, de la privation de sommeil ainsi que du brouillard cérébral qui ne facilite pas la vie !

 

2. Les signes intérieurs

-

Il existe aussi des signes plus difficiles à cerner… Ceux que l’on ne voit pas et que l’on peut avoir du mal à déceler. On parle ici de la perte de masse musculaire qui peut se traduire par une faiblesse musculaire et qui amène parfois à des douleurs. C’est un symptôme que l’on retrouve particulièrement chez les personnes âgées, mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire attention à sa croissance et à sa maintenance musculaire dès aujourd’hui. Tout comme les muscles, les os ont besoin d’un apport régulier en protéines au risque de littéralement se fracturer. Il peut également s’agir de foie gras. Non non, pas celui que vous avez l’habitude de voir sur vos tables à Noël, mais de la maladie qui risque bien de vous rattraper si vous ne surveillez pas votre taux de protéines.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3. Les recommandations

-

Selon les recommandations du PNNS (Programme National Nutrition Santé) et l’agence ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire et d’Environnement), l’apport quotidien minimal en protéines pour les adultes est de 56 g par jour pour les hommes et de 46 g par jour pour les femmes pouvant aller jusqu’à 70 g pour les femmes enceintes et allaitantes. Concernant les enfants, l’apport peut varier entre 20 et 35 g par jour selon leur âge.

 

4. Les aliments riches en protéines animales

-

Pour éviter toutes carences en termes de protéines, nous vous conseillons de vous diriger vers les aliments suivants, particulièrement riches en protéines : la viande, bien évidemment, mais également le poisson, qui sont les produits qui en contiennent le plus. Ils sont suivis de très près par les œufs et les produits laitiers que vous pouvez consommer facilement et à toutes les sauces !

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5. Les aliments à protéines végétales

-

Pour les végétariennes, on retrouve les légumineuses qu’il est très intelligent d’associer à des céréales, ou à des noix et des graines en tout genre. Plus de raisons de se moquer de votre copine mangeuse de graines, c’est elle qui a raison !

Parmi celles qui en contiennent le plus, ressortent les graines de chia (20 g pour 100 g), les graines de courge (19 g pour 100 g) et les pois chiches (19 g pour 100 g).