Avis aux amatrices : la Team Healthy se penche sur un classique qui n’a rien perdu de sa valeur ! 

Si la course et le fitness sont devenus les sports préférés des femmes, la natation a encore beaucoup à dire et à défendre. 

Enlevez tout de suite cette image de votre tête, celle de votre enfance dans les bassins municipaux, prête à tout pour éviter le cours de « piscine ». Vous êtes adulte maintenant et vos objectifs ont changé. 

Envie de mincir, de vous tonifier, d’en finir avec les problèmes de dos... Chaque nage apporte quelque chose qui pourrait vous intéresser sérieusement. Il suffit de vous mettre à l’eau ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1 - La brasse
Source : Istock

C’est la nage que l’on apprend aux enfants. La brasse est la nage la plus pratiquée, car elle est la plus simple à assimiler.

Peu fatigante, elle permet de travailler sur l’endurance, tout en sculptant tous les muscles du corps : mollets, intérieur des cuisses, ceinture abdominale, pectoraux et triceps.

 

2 - Le crawl
Source : Istock

Parfait pour travailler son souffle et son endurance, le crawl nécessite un peu plus de technique, notamment pour maîtriser la prise de respiration. Elle demande de la coordination au niveau des mouvements et de la respiration.

Cette nage permet d’affiner votre silhouette en brûlant des calories, tout en musclant les fessiers, les bras, les épaules et la sangle abdominale.

 

3 - Dos crawlé
Source : Istock

Cette version dérivée du crawl a pour avantage de ne pas vous mettre le visage sous l’eau. Elle permet de faire travailler de façon efficace les muscles du dos, et est donc souvent recommandée par les kinésithérapeutes.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
4 - Nage avec des palmes
Source : Istock

Version fitness par excellence, la nage avec palme vous permet à la fois d’aller plus vite donc de travailler doublement votre cardio, mais aussi de mettre l’accent sur vos muscles fessiers et l’arrière de vos cuisses. C’est donc la version que l’on conseille à toutes celles qui veulent se dessiner au maximum le bas du corps sans trop prendre d’épaules.