Ces choses que vous ne devez plus accepter dans une relation amoureuse

Marie Giancani 11 juillet 2022

Certaines situations dans le couple n'ont rien de normal et peuvent même être le signe que vous soyez en danger ou sous l'influence de quelqu'un de mal attentionné. On vous livre les paramètres qui méritent que vous disiez stop ou que vous demandiez de l'aide.

« Passe-moi la télécommande »
« Dis t’aurais pas oublié un truc ? »
« Quoi donc ? »
« Le mot magique par exemple… »

Bercée dans votre cocon amoureux, cet exemple vous fait sourire. Car oui, cela vous est déjà arrivé et votre amoureux a parfois oublié une petite formule de politesse, rien de méchant à l’horizon. Et après tout, il avait pris une petite soufflante qui lui a permis de retenir la leçon. 
Ces épiphénomènes mignons méritent parfois une mise au point via le dialogue pour un redémarrage plein de bienveillance et de douceur. Dans ces cas-là, on dit juste « pause » et on met les warnings pour faire grandir son couple en communiquant. 

Seulement parfois, la violence dans le couple s’installe de façon discrète et insidieuse. Elle commence par un mot, change la vision que vous avez de vous-même et vous fait accepter des situations qui n’ont rien de normal, bienveillant et qui peuvent même déboucher sur de la violence. Si vous êtes confrontée à ce genre de violence, respirez un instant et posez-vous cette question « Est-ce que j’ai déjà réussi à dialoguer avec mon copain ? »

La réponse sera certainement non. Vous n’avez pas osé, vous avez eu peur d’une réaction extrême ou d’une remise en question impossible. Vous avez peut-être craint de vous faire engueuler pour avoir tenté, juste, d’aborder le sujet. 

Qu’elle soit physique ou mentale, qu’elle commence par l’une pour déboucher progressivement sur l’autre, apprenez à déceler les situations qui alertent et qui méritent que vous disiez stop. 
On lève son frein à main et on sort de l’habitacle amoureux. Car dans ces cas-là vous n’êtes ni aimée ni respectée, et peut-être en danger.

Les Éclaireuses


L’autre vous fait perdre confiance en vous et ne vous soutient pas 

 -

Rien de ce que vous allez entreprendre n’aura grâce à ses yeux. Agacé, l’autre trouvera toujours une chose ou l’autre à redire, se plaira à lancer un pic si bien placé qu’il vous fera perdre votre motivation et bonne volonté à avancer. Il est en lui-même un frein à votre épanouissement. Peut-être, car il n’est pas heureux. Cette situation peut mériter un échange. Si celui-ci n’aboutit pas, ce sera un STOP.

L’autre vous fait du chantage affectif

-

« Sans toi, je ne suis rien », « si tu me quittais, je ne sais pas ce que je ferais », « réponds-moi ou je vais me foutre en l’air ». Toutes ces phrases vous oppressent et font naître un climat de dépendance affective particulièrement nocive pour l’équilibre de votre couple et votre propre équilibre. Il est possible que le mal-être de votre compagnon se soigne et qu’il ne découle d’aucune malveillance. Un dialogue peut aider, mais si vous constatez qu’il se plaît à utiliser ce chantage et à vous le faire subir, c’est STOP ! 

L’autre vous accule avec une jalousie invasive 

-

« Tu sors habillée comme ça ? », « ton nouveau collègue là, bloque son numéro » et vous faites comment vous pour continuer à bosser, si vous ghostez votre collaborateur essentiel ? S’il se permet de vous réclamer votre téléphone pour faire une fouille en règle de vos échanges ou, pire, qu’il vous l’arrache et vous menace de casser l’appareil, fuyez très vite ou demandez de l’aide. STOP ! 

L’autre vous insulte 

-

« Espèce de sale **** », « t’es vraiment bonne qu’à faire la ******* », « je t’ai vu regarder le serveur tu n’en as pas marre d’être une ****** ». Si vous avez pris l’habitude d’entendre ces horreurs, vous êtes en danger et malheureusement ce genre de prose se transforme souvent en une violence dévastatrice. On demande de l’aide, afin de dire STOP.

L’autre vous crache dessus, vous frappe et vous menace 

-

Vous vous êtes déjà retrouvée dans une situation comme littéralement prise au piège et à la merci d’un bourreau dont vous ne pensez pas pouvoir vous passer. 

Parfois, car vous vous dites « il va me retrouver » et dans d’autres situations l’autre, alias le bourreau, vous aura tellement éloignée de votre entourage que vous aurez l’impression de n’avoir que lui et cette prison qu’il vous inflige. 

Ne tolérez jamais un crachat, une bousculade ou une « petite claque ».

Quand bien même l’autre s’excuserait en pleurs mêlés de chantage affectif et menaces, le tout en vous conjurant de lui pardonner, il finira certainement par vous laisser un coquard ou la lèvre enflée, puis tentera de vous étrangler. C’est une situation qui n’a aucun retour en arrière possible, mais qui a toujours une solution. Ainsi, Les Éclaireuses vous le demandent, demandez de l’aide.

NB : La violence dans le couple n’arrive pas qu’aux autres ou dans les émissions d’enquêtes où un couple éméché se donne des coups de bouteilles de rosé. Elle est partout autour de vous, chez des gens que vous côtoyez, et si vous faites partie de l’entourage d’une personne en danger, faites le maximum pour l’aider. 

NB 2 : Si votre entourage ou ceux que vous pensiez être des amis ont assisté à des scènes de violence dont vous êtes la victime et qu’ils n’ont pas réagi, rayez-les de votre vie, ils sont tout aussi nocifs que le bourreau qui vous sert de petit ami. 

NB 3 : les numéros d’aide 

- Violences Femmes Info : 3919, numéro joignable 24h/24 7j/7

- Contacter la police ou la gendarmerie par chat (tout sera ensuite effacé de vos appareils) via ce lien

- En cas d'urgence, ne pas hésiter à composer le 17 qui est le numéro pour joindre directement la police ou la gendarmerie

- Pour les personnes sourdes ou malentendantes le 114 par SMS 

- Si la situation se complique, renseignez-vous pour obtenir un téléphone de grande urgence, juste ici

 

 

Tags : couple, violence

Vous aimerez aussi

Top de Psycho

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !