On les a toutes et tous eu, ces critères : "Il faut qu'il soit marrant", "s'il n'est pas amitieux, ce n'est pas la peine", "jamais plus jeune que moi !"... Hum, à d'autres. Avec le temps - et l'accumulation des échecs, soyons francs -, nous revoyons, sans nous en rendre vraiment compte, ces caractéristiques à la baisse. Aujourd'hui, on en a marre : à notre tour de goûter aux joies de la relation amoureuse stable et saine. C'est ce à quoi veut nous conduire le "PrioriDating", méthode de rencontre qui sonne comme une évidence...

Le "PrioriDating", c'est quoi ?

Le "PrioriDating" a été inventé par Laurel House, coach et experte en rencontres et relations amoureuses. Il tire son étymologie des mots "priority" (en français, "priorité") et "dating" ("rencontre").

Selon sa méthode, pour être comblé en amour, l'être humain doit commencer par déterminer ses priorités, c'est-à-dire ce dont il a le plus besoin dans une relation. Ainsi, cette démarche nous pousserait à éliminer tous les facteurs superficiels dans notre recherche de l'amour pour nous concentrer sur ce qui est, à nos yeux, essentiel.

"Il peut s'agir du sentiment d'être pris en charge, de la romance, d'un partenaire, du plaisir, de l'amitié, de l'aventure ou de la famille. Quelle que soit votre priorité, vous devez vous aligner sur elle", explique-t-elle.

L'issu de cette réflexion est donc propre à chacun... Il n'y a pas de bon ou de mauvais résultat !

Qu'est-ce que ça va nous apporter ?

Moins de critères à cocher, cela veut avant tout dire moins de barrières frivoles, et donc, plus de chances de trouver quelqu'un qui nous correspond réellement. "Une fois que vous aurez défini votre priorité et que vous vous y serez aligné, vous aurez de meilleures chances de découvrir et de satisfaire vos besoins - d'abord (et surtout) en vous-même, puis chez un partenaire", continue l'experte.

Avec cette théorie, Laurel House veut en fait nous conduire vers des rencontres saines, réellement compatibles avec notre personnalité et nos envies. Très tentant... On s'y met dès maintenant ?

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Tags : amour, psychologie, News Société