Tout ce que vous devez savoir sur les vraies causes de la dépression

Camille Bouyssou 21 janvier 2019

Face à une dépression, nous recherchons souvent des explications concrètes et qui ont un rapport avec des événements récents : "que s'est-il passé?", "qu'ai-je fait ?". Il y a un besoin de comprendre, de donner un sens à ce qui nous arrive, et c'est un processus tout à fait naturel. Le fait de rationaliser la dépression permet de nous rassurer et de nous donner cette impression de "maîtriser". On trouve alors des solutions vraisemblables, souvent externes à nous-mêmes. 

Cependant, les origines de la dépression sont souvent très éloignées de notre interprétation laborieuse. Et ne pas connaître la véritable origine de sa dépression serait même un frein dans le processus de guérison. Ainsi, ne pas consulter un médecin qui vous aidera à la connaître conduirait à revoir cet état à chaque facteur déclenchant (stress, anxiété, événement désagréable). 

Souvent présentée comme la résultante d'un déséquilibre chimique dans le cerveau, il a été révélé par des études et les recherches d'un journaliste anglais que les causes de la dépression seraient en réalité tout autres. Explications...

Les Éclaireuses

 

1. Des facteurs biologiques prédisposants

-

Souvent mis en cause, les neurotransmetteurs sont les messagers chimiques de notre cerveau. On les connaît sous le nom de sérotonine, norépinéphrine et dopamine, des noms barbares, mais rassurez-vous, le reste de l'explication est plus simple à comprendre ! Ils jouent un rôle dans la régulation de notre cerveau, comme les humeurs ou les émotions. Généralement, les personnes souffrant de dépression ont des niveaux moins élevés de neurotransmetteurs. Théoriquement, ce dérèglement chimique serait la cause de la dépression. Mais, on ne sait pas avec certitude si c'est la baisse en neurotransmetteurs qui est à l'origine de la dépression ou si c'est la dépression qui est la cause de cette baisse. 

Cependant, il pourrait y avoir des facteurs prédisposant à la dépression comme, par exemple, le fait d'avoir des parents qui en ont déjà souffert. 

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

2. Un événement tragique dans l'enfance

-

Pour plus de la moitié des dépressifs, l'origine de la maladie pourrait être définie par tout autre chose. Le journaliste britannique Johann Hari a voulu en finir avec la dépression et a fait de nombreuses recherches sur le sujet. Il est arrivé à la conclusion, avec le docteur Felitti, que tous les comportements autodestructeurs (troubles alimentaires, addictions, dépression) surviennent souvent comme une "protection" contre un événement tragique de la petite enfance (viol, séparation, mort...). En s'enfermant dans une sphère négative et en se jugeant coupable pour le mal reçu, on prendrait le contrôle de la situation.

 

3. Les facteurs déclenchants a posteriori

-

Pour autant, malgré des facteurs prédisposants, il faut un ou plusieurs facteurs déclencheurs pour que la dépression s'installe. Un stress excessif et perturbant ou un événement de la vie peuvent mener à la dépression. Un divorce, la mort ou la séparation avec un être cher, les problèmes au travail, la perte d'un emploi, le chômage sont des facteurs qui peuvent conduire à la dépression. La façon de vivre peut avoir un fort impact, ainsi que la personnalité. Penser que l'on "fait tout ça pour rien", se sentir seul, ou ne pas être entouré de personnes qui nous encouragent et nous soutiennent, miser seulement sur l'ascension sociale et l'achat de biens matériels, rend plus exposé au risque de dépression.

La douleur de cette maladie n'est pas un spasme irrationnel, c'est une réaction à ce qui arrive dans la vie des personnes atteintes. 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4. Des pistes pour lutter contre la dépression

-

Heureusement, le combat contre la dépression n'est pas vain ! Il existe de nombreuses pistes pour lutter contre cette maladie, comme le sport ou l'alimentation. Des chercheurs ont prouvé que faire de l'exercice trois fois par semaine pouvait faire diminuer les effets de la dépression.

  • Avec une marche quotidienne de 30 minutes, nous pouvons réguler notre humeur.
  • De manière générale, beaucoup de médecins approuvent la pratique régulière du sport, qui serait aussi efficace qu'un traitement à base d'antidépresseurs.
  • Une alimentation équilibrée peut également avoir une influence positive sur l'humeur.
  • La présence de personnes réconfortantes dans votre entourage, et l'engagement dans des activités intéressantes aident aussi dans la guérison.

Dans tous les cas, il reste très important de consulter un médecin qui saura être à votre écoute. 

-

Vous aimerez aussi

Top de Psycho

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !