Solitude, quand tu nous tiens.

Parfois, on l'apprécie, parfois, on la déteste. Parfois, elle est choisie, parfois, elle s'invite dans notre vie sans que l'on ait rien demandé, un peu comme notre ex qui revient sans cesse nous coller les baskets.

Après plus d'un an d'isolement forcé, de vie sociale amenuisée, on peut dire qu'on s'est habituée à être seule. Mais être seule et se sentir seule sont deux choses bien différentes. Alors que l'une est une situation physique inévitable pour tout être humain, l’autre est un sentiment qui peut survenir alors même que vous êtes entourée par une foule entière. Et ce sentiment ne doit pas être refoulé.

La vie sociale a repris, pourtant vous ressentez au fond de vous une étrange sensation. Il s'agit peut-être de ce sentiment de solitude, parfois difficile à déceler. Voici les 7 signes qui attestent du lourd poids de la solitude.

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

 

1. Vous réalisez des achats compulsifs

Vous préférez acheter des choses plutôt que de voir des gens et vos habitudes d'achat augmentent à mesure que vous essayez de combler un vide ? C'est un des signes (et le plus coûteux !) de la solitude. Les personnes seules ont souvent envie de faire des achats compulsifs et dépenser de l’argent inutilement. Posséder de nouvelles choses est un mécanisme de défense contre le sentiment d'isolement. Ce comportement d'achat et de compulsion survient bien souvent, inconsciemment, pour combler un vide.

 

2. Vous ne connaissez la vie de vos amis que parce que vous l'avez vue sur Facebook

Vous avez vu qu'Alice était partie en Grèce par les photos qu'elle a postées sur Instagram... Merci les réseaux sociaux ! Si vous connaissez la vie de vos amis entièrement grâce à Facebook et compagnie, alors vous êtes peut-être en proie à la solitude. À quand remonte le dernier moment que vous avez passé avec vos amis ? Un vrai moment où vous étiez présente physiquement ET mentalement, que vous avez discuté profondément, que vous avez ri, que vous vous êtes raconté votre vie ? Vous ne vous en souvenez plus ? Pas de doute, la solitude est présente...

 

3. Même lorsque vous êtes entourée d'autres personnes, vous sentez que vous n'êtes pas à votre place

Les connexions semblent occasionnelles et superficielles. Vous auriez préféré rester chez vous plutôt que de passer une soirée entourée d'une foule, quand bien même cette foule était composée de vos amis. En fait, vous vous sentez déconnectée, comme si vous n'étiez pas en phase avec eux.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Les situations sociales sont stressantes et épuisantes et vous partez souvent tôt

Vous êtes invitée au mariage de Sophia en septembre. Rien à faire, vous angoissez déjà à l'idée vous retrouver entourée par des centaines d'individus que vous ne connaissez pas. "Mais qu'est-ce que je fais là ? Vite, je veux rentrer chez moi !" Vous le ressentez, vous n'avez rien à faire à cet endroit, à ce moment. Ça cogite là-dedans, et vous ne désirez qu'une chose, vous enfuir rapidement et discrètement pour ne pas avoir à trouver des excuses bidons.

 

5. Vous n'avez plus rien à regarder sur Netflix

Netflix, Amazon Prime, Disney +... Vous avez exploré toutes les plateformes de vidéo à la demande en long, en large et en travers. Inutile de vous demander si vous avez vu la dernière série du moment ou le dernier film qui vient de sortir, on connaît déjà la réponse.

 

6. Vous ressentez une sensation de fatigue

La solitude se manifeste souvent par un sentiment de fatigue et de faiblesse. Deux chercheurs de l'UCLA ont découvert que les personnes confrontées à la solitude permanente ont tendance à ressentir certaines douleurs qui sont principalement liées à l’affaiblissement du système immunitaire et à l’inflammation.

 

7. Vous refusez les propositions de vos amis

"Tu viens prendre l'apéro vendredi soir à la maison ? - Merci, mais je suis fatiguée, je vais rester à la maison". En réalité, ce n'est qu'un prétexte pour rester dans votre grotte. À force d'être seule, vous plongez dans la spirale de la solitude. Plus vous êtes seule, plus vous désirez être seule. Pour en sortir, il faut prendre le taureau par les cornes et vous forcer (à condition que le supplice ne soit pas insurmontable). En côtoyant du monde, en passant des moments agréables, vous retrouverez l'envie de sortir, de voir vos amis.

 

 

 

Tags : psychologie