Fini le farniente et les journées à se dorer la pilule sur la plage. Retour à la réalité, à la routine, au boulot, à l'école... L'heure de la rentrée a sonné et si les enfants reprennent le chemin des bancs de l'école, les adultes, eux, doivent reprendre leur rôle d'adulte, avec les responsabilités qui y sont associées.

Le retour en ville peut être douloureux et, parfois, on peut être pris d'un sentiment de nostalgie ou même de remise en cause totale de son quotidien. Il n'y a pas de quoi s'inquiéter, c'est juste le blues de la rentrée. Il paraît que la misère est moins pénible au soleil, il en va de même pour le quotidien : tout paraît plus simple et plus doux en vacances. 

Mais, qu'à cela ne tienne, ce n'est pas le moment de se laisser abattre. La rentrée marque aussi le début d'un nouveau cycle. C'est le point de départ de plein de nouvelles choses : une année de plus pour se réaliser, pour atteindre ses objectifs et pour réaliser ses rêves. 

Besoin d'un peu de motivation ? Voici comment éviter d'avoir le blues (comme le businessman). 

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

1) Accordez-vous les mêmes plaisirs qu'en vacances

Qui a dit que la soft life n'était possible qu'au bord de la mer ? Ce n'est pas parce que vous avez quitté votre camping ou votre villa de bord de mer que vous ne devez plus avoir qu'une vie triste et monotone. Autorisez-vous à faire durer les petits plaisirs des vacances et instaurez des petits rituels qui rendront votre quotidien plus joyeux : fixer un rendez-vous hebdomadaire pour boire un verre en terrasse avec les copines, prendre son ordinateur et aller télétravailler dans un café trop mignon, faites-vous une liste gargantuesque de restaurants à tester dans toute la France... Les idées ne manquent pas ! À vous de trouver votre (ou vos) petit plaisir qui viendra apporter de la lumière à votre quotidien. 

 

2) Osez enfin vous inscrire à cette activité que vous voulez essayer depuis des années

Ce qui fait peur, dans le mot "rentrée", c'est le retour à une certaine routine. Pourquoi ne pas vous trouver une nouvelle passion qui deviendra une réelle motivation ? Vous rêvez de prendre des cours de taekwondo ou de danse avec une danseuse du Crazy Horse, le moment est venu de vous lancer ! Cela vous donnera presque envie de rentrer de vacances plus vite. Avec ce nouvel objectif, vous apporterez une nouvelle dynamique à vos semaines. Fini l'appréhension du retour de vacances, vous n'aurez qu'une hâte, rentrer pour démarrer votre nouvelle activité.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

3) Pourquoi ne pas (déjà) s'autoriser à rêver à vos prochaines vacances ?

Ce n'est pas parce que vous êtes rentrée depuis 3 jours de votre semaine en Bretagne que vous ne pouvez pas, déjà, planifier vos prochaines escapades. L'Europe offre pléthores de destinations où il est tout à fait possible de partir juste le temps d'un week-end. Amsterdam, Londres, Venise, Madrid... Le choix est large. Vous pouvez même rêver de contrées lointaines, préparer un trip d'un mois en solo (ou en duo) au fin fond de l'Asie ou à travers toute l'Amérique latine. Autorisez-vous à rêver !

 

4) Prendre du temps pour soi

Si, en théorie, les vacances sont faites pour se reposer, il arrive parfois que l'on soit toujours autant fatigué après un break. Profitez de la rentrée pour vous occuper de vous : massage, esthéticienne, développement personnel, renouvellement de garde-robe... Trouvez ce qui vous fait plaisir et, surtout, ce qui vous fait du bien. Et si ce dont vous avez besoin, c'est juste de binge watcher l'ensemble des dramas coréens disponibles sur Netflix, personne ne vous en voudra !

 

 

5) Un seul mot d'ordre : l'organisation pour ne pas céder à la panique

Le blues et l'anxiété peuvent être provoqués par la montagne de choses à faire au retour des vacances : les inscriptions aux activités périscolaires, l'achat des fournitures scolaires, les rendez-vous des enfants chez l'orthodontiste... On peut, très rapidement, se sentir enseveli par l'ensemble des choses qu'il faut à tout prix faire. Seule solution, l'organisation. Allez-y graduellement et priorisez ce qui doit être priorisé. Veillez à ce que tout le monde mette la main à la pâte, votre grand de 16 ans peut sûrement prendre rendez-vous lui-même chez le médecin pour son certificat médical...

 

6) Autorisez-vous à ne... rien faire

Ce n'est pas parce que vous revenez de vacances que vous devez absolument être à 200% dès votre retour. Il n'y a aucun mal à décliner les dîners et les verres en terrasse si vous avez juste envie de rester chez vous. L'important, c'est que vous vous sentiez dans le meilleur état possible pour aborder votre retour à la vie active le plus sereinement possible. Et surtout, on arrête de culpabiliser, vous ne devez rien à personne !