"PrioriDating", "cobwebbing", "winter coating"... Ces dernières années, on ne compte même plus les tendances amoureuses, tellement elles sont nombreuses. C'est un fait : au XXIe siècle, on a tellement le choix qu'on s'emmêle les pinceaux. On aime mettre des mots sur tout... Et on finit souvent par s'y perdre.

Voilà qu'une nouvelle pratique vient, à son tour, nous jouer des tours. Mais cette fois, on ne risque pas d'oublier son nom... Tant on va en devenir adepte. Oui, le "bae-realing" risque de totalement changer notre perception des rencontres, ainsi que notre approche.

On décrypte.

Le "bae-realing", c'est quoi ?

En bref, le terme "bae-realing", inventé par le site de rencontre Plenty of Fish, et relayé par le magazine Stylist, désigne un changement, ces dernières années, des attentes des gens lorsqu'ils font des rencontres. En effet, sur les diverses plateformes de rencontre comme sur les réseaux sociaux, on ne s'arrête plus particulièrement sur les profils "parfaits". On ne cherche plus des photos soignées, accompagnées de légendes souvent prévisibles et d'une liste de hobbies à n'en plus finir. Au contraire : on veut de la spontanéité. Ainsi, on constate que la tendance est aux comptes beaucoup plus simples et véritables. Un fait virtuel qui révèle une évolution des comportements bien réelle...

Un seul mot : AU-THEN-TI-CI-TÉ

Comme le réseau social BeReal, le "bae-realing" nous apporte l'authenticité dont nous avons besoin. Depuis quelque temps, notamment avec la crise du COVID-19 et les confinements, on constate un besoin, chez beaucoup d'entre nous, de retourner aux bases, à l'essentiel, au naturel... D'autant plus chez la Gen Z. Ce qui se répercute évidemment dans les approches amoureuses.

"Les célibataires font désormais l'expérience d'une approche plus transparente des rencontres, et beaucoup d'entre eux se disent à l'aise à l’idée de partager des photos non filtrées et d’être plus honnêtes et directs à propos de ce qu'ils recherchent. Il s'agit d'être soi-même et d'être heureux.se de laisser les partenaires potentiels voir le vrai soi", explique Michelle Begy, fondatrice d'Ignite Dating, une agence de rencontre, à StylistCe qui devrait nous mener à des relations plus saines, moins toxiques, et donc, beaucoup plus longues. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : amour, réseaux sociaux, couple, Relation