On le sait, la vie est un cycle et certaines choses ont la fâcheuse tendance à se répéter, encore et toujours. Pire, on dirait que nous vivons tous plus ou moins sur un rythme similaire et qu'un malheur n'arrive jamais seul. Lorsque l'on traverse une mauvaise passe, il semblerait qu'il en soit de même pour nos proches… Étrange, non ? 

Selon une étude publiée dans la revue Social Indicators Research, il ne serait aucunement question de hasard. L'étude a été menée sur 28 000 personnes d'au moins 50 ans et les résultats sont sans appel : on vivrait tous, sans exception, au moins 4 années malheureuses dans notre vie. Si initialement la chercheuse qui a mené les recherches essayait de trouver quelles étaient les années les plus heureuses de la vie d'un humain, elle s'est très rapidement rendu compte qu'il y avait toujours une période bien particulière pointée du doigt par les participants comme étant l'une des plus désagréables de la vie.

Quelles étaient les questions posées ? 

Afin d'établir une fourchette de résultats, les chercheurs qui ont mené l'étude se sont basés sur 3 questions essentielles. La première était : "Y a-t-il eu une période précise pendant laquelle vous avez été plus heureux.se que dans le reste de votre vie ?" Si la réponse à cette question était oui, les participants devaient dater précisément cette période avec une année de début et une année de fin. 

Ainsi, l'étude a réussi à estimer quelles étaient - généralement - les plus belles années d'une vie humaine : ce serait les 4 premières années de la trentaine

Quelles sont les 4 années les plus tristes d'une vie humaine ?

En ce qui concerne le résultat des 4 pires années, il est beaucoup moins réjouissant, car il fait état d'une triste réalité. En fonction des réponses des participants à l'étude, les chercheurs en ont déduit que c'était entre 10 et 14 ans que l'on était le moins heureux. Ce sont des années qui correspondent précisément à la période du collège et on le sait, c'est à ce moment que le harcèlement scolaire est le plus présent (pour 54 % des personnes harcelées à l'école, les choses ont commencé au collège selon une étude IFOP).

C'est donc à ces âges qu'il est essentiel de surveiller nos enfants pour éviter qu'ils ne tombent dans le cercle infernal du harcèlement. La puberté étant déjà un passage relativement compliqué, il n'est pas nécessaire d'encore alourdir la peine. Pour ce qui est des années les plus malheureuses de la vie humaine, nous pouvons facilement nous consoler en nous disant que cela reste 4 petites années à l'aube de notre vie et que le meilleur reste toujours à venir.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être