Vous êtes à un entretien d'embauche et vient la question fatidique : quels sont vos défauts et vos qualités ? Vous vous apprêtez à répondre "je suis très perfectionniste". Mais dilemme ! Vous prenez un temps de réflexion. Est-ce un défaut où une qualité ?

D'un point de vue externe, on perçoit généralement ce trait de personnalité comme une qualité. Beaucoup l'admirent ou l'envient. Mais en réalité, les personnes concernées savent à quel point ça peut-être handicapant, jusqu'à devenir toxique.

Vous vous demandez probablement : comment vouloir être au top peut être négatif ou néfaste ? Le perfectionnisme toxique ne signifie pas que vous êtes toujours parfaite. Cela ne veut pas dire que vous n'aviez que des 20/20 à l'école. Non, le perfectionnisme toxique signifie que vous avez une petite voix dans votre tête qui vous dit que rien d'autre que "parfait" n'est acceptable. Vous vous jugez durement lorsque vous ne répondez pas à vos critères (très élevés). Vous n'avez aucune empathie pour vous-même, vous êtes uniquement concentrée sur le tableau de bord que vous avez construit dans votre cerveau.

La frontière est souvent mince entre une ambition démentielle et le perfectionnisme toxique. Si vous réalisez plusieurs des comportements suivants, alors vous être probablement concernée par un perfectionnisme toxique.

 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Vous êtes stricte à l'extrême avec vous-même

-

Les perfectionnistes toxiques ont constamment cette petite voix dans la tête qui leur dit qu'ils ne sont jamais assez bons. Lorsque vous vous dites que vous avez fait de votre mieux, le perfectionnisme toxique est l'écho qui dit "ce n’est pas une excuse". Vous ne laissez pas de place à l'échec. Oh non, ce mot n'existe même pas dans votre vocabulaire. Le lire vous donne déjà des frissons d'effroi. Nos récits intérieurs peuvent être si cruels en permanence que nous ne remarquons même pas à quel point nous pouvons être méchants envers nous-mêmes.

2. Vous vous fixez des objectifs insensés

Vous vous êtes déjà dit que vous alliez être l'exception à la règle et parvenir à accomplir un exploit quand bien même cela est scientifiquement improbable ? C'est l'œuvre du perfectionnisme toxique dans toute sa splendeur. Vous pensez que les directives établies pour les gens normaux ne s'appliquent tout simplement pas à vous parce que vous "devriez" être meilleure que tout le monde. Le perfectionnisme toxique vous dit que vous devriez être prête à travailler plus dur, à souffrir davantage pour votre succès. Vous contenter de la moyenne ? Même pas en rêve !

3. Vous vous vantez de ne pas dormir suffisamment

Le repos ? Très peu pour vous. Loin d'être votre priorité, le sommeil est le cadet de vos soucis. Le perfectionnisme toxique vous dit que vous êtes ce que vous accomplissez. Chaque moment où vous ne travaillez pas pour accomplir un objectif est un moment de culpabilité. Pire encore, vous considérez le sommeil et les autres besoins de chaque être humain (pourtant vitaux !) comme une faiblesse que vous ne voulez surtout pas expérimenter.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Vous avez une obsession déraisonnée pour le fitness ou la nourriture

Vous entraîner et surveiller ce que vous mangez afin de maintenir un certain équilibre sont des choses tout à fait saines. Cependant, il est très facile de tomber dans une spirale infernale à cause du perfectionnisme toxique. Ce petit diablotin vous laisse croire que la lenteur des progrès ne suffit pas. Vous voulez alors des résultats plus rapidement, quoi qu'il vous en coûte. Vous accentuez vos efforts pour ne pas vous faire subir vos propres reproches. Si vous vous efforcez de faire davantage que ce qui est recommandé, sain ou réaliste, ou si le fait de penser à l'exercice physique ou à la nourriture occupe la majeure partie de votre espace cérébral durant la journée, il est temps d’appuyer sur pause. Vous devez définir des limites dans ces domaines pour ne pas que le perfectionnisme toxique l'emporte sur la raison.

5. Vous punir d'être une personne "moyenne"

Lorsque vous voyez des statistiques sur ce que font les gens ordinaires, vous vous identifiez automatiquement aux plus performants, ou peut-être extrapolez la réalité. Vous évitez également de faire quelque chose de nouveau, car inconsciemment, vous appréhendez le moment où vous vous retrouverez dans une situation inconnue, dans laquelle il y a des chances que vous ne fassiez pas quelque chose parfaitement la toute première fois. Pourtant, on dit bien que c'est en faisant qu'on apprend...

6. Vous êtes obsédée par l'organisation et la planification

-

Vous aimez planifier, organiser et définir vos objectifs avec une précision extrême. C'est d'ailleurs votre partie préférée de tout projet. À ce simple stade, être organisée est un véritable atout. Mais poussée à l'extrême, la planification peut rapidement devenir une obsession. Vous envisagez ce que vous allez accomplir et vous rêvez de la manière dont vous allez vous comporter maintenant que vous avez tout planifié au millimètre près. C'est le fantasme par excellence du perfectionnisme toxique. Mais aucun être humain "sain" d'esprit n'a ce genre de contrôle robotique sur sa vie. Nous ne pouvons pas nous programmer pour faire quelque chose d'aussi peu naturel que planifier chaque moment de notre vie.

7. Vous regardez constamment vos réseaux sociaux

Vous regardez votre propre profil sur les réseaux sociaux de manière obsessionnelle, en essayant de voir comment les gens vous perçoivent de l'extérieur. L'allure de votre profil Instagram compte autant que votre tenue du jour qui sera visible à la vue de tous dans la vie réelle. Vouloir que les gens vous aiment et vous perçoivent de la meilleure manière possible, c'est normal. Mais quand cela devient une obsession, inutile de vous préciser que le perfectionnisme devient terriblement toxique.

8. Vous dépensez trop d'argent pour les mauvaises choses

La perfection n'a pas de prix pour vous. Si vous avez un grand événement à venir, vous avez besoin d'une nouvelle tenue pour vous sentir au mieux. Le coût ? Peu importe. Vous ne dites jamais non à des vacances ou à prendre un verre avec vos amis. Vous pensez que dépenser sans compter est la solution à ce perfectionnisme qui vous lie. Mais spoiler : le matériel, le paraître ne fera pas disparaître cette petite voix dans votre tête qui vous rappelle chaque seconde que vous pouvez encore et toujours faire mieux pour atteindre la perfection.

9. Vous procrastinez

-

Fun fact : le perfectionnisme toxique ne veut pas dire que vous êtes parfaite. Il signifie que vous ressentez cette idée que vous "devriez" être parfaite selon vos propres attentes (peut-être influencées par la société). Il est impensable pour vous d'être imparfaite, même lorsque la situation le tolère. Alors vous tentez d'anticiper le mieux possible, le plus longtemps possible, pour ne pas laisser place à l'erreur, à l'imperfection durant la réalisation du projet. Vous tergiversez longtemps. Tellement longtemps que finalement, vous en venez à procrastiner.

 

10. Vous ne tolérez pas d'être détestée ou mal comprise

Le perfectionnisme toxique nous rend hyper conscients de la façon dont nous sommes perçus par les autres. Pour quelqu'un qui souffre de ce trait de caractère, être incompris est intolérable. Certaines de nos pires actions (et nos plus grands regrets) se produisent lorsque nous nous sentons submergés par les émotions suscitées parce que nous avons été incompris.