10 bonnes raisons de ne pas faire d’enfant

Margot Roig 22 mars 2019

Vous arrivez dans la période de votre vie où vos premières amies tombent enceintes et se marient ?

De votre côté, deux possibilités. Primo, vous êtes avec votre chéri et c’est une nouvelle question qui fait doucement son entrée dans vos conversations. Secundo, vous êtes toute seule et vous paniquez à l’idée de voir le temps qui passe sans que, pour vous, rien n’arrive.

Dans les deux cas de figure, on se détend. On vous rappelle que faire un bébé est tout sauf anodin et que son arrivée risque bien de changer le cours bien tranquille de votre vie à tout jamais, TOUT JAMAIS !

Et si certains vous disent que c’est la plus belle chose qui leur soit arrivée, faites attention... Et lisez bien ces 10 points si vous voulez être sûre de ne pas regretter votre décision pour les 20 prochaines années à venir.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. La grossesse n’est pas une partie de plaisir

-

Entre la fatigue, les nausées, les pieds et les jambes gonflés, le mal de dos, les diarrhées ou à contrario les constipations, mais aussi la rétention d’eau, les infections urinaires, les hémorroïdes et les brûlures d’estomac qui peuvent remonter jusqu’aux oreilles, qu’on se le dise, il faut en vouloir ! Surtout quand on sait que le vin et les sushis sont interdits...

 

2. L’accouchement est une torture

-

Et vu l’angoisse des mamans face à l’arrivée de ce moment, on comprend ! Ce n’est quand même pas commode de faire passer 3kg et des épaules (DES ÉPAULES !) dans un orifice de 10cm de diamètre. Surtout qu’avant le passage obligé, il y a les contractions, qui peuvent parfois durer des heures et des heures. Sans oublier la fameuse péridurale… Une aiguille de 80mm pour un diamètre de 1,3mm. Rien que d’y penser, on a froid dans le dos ! Et pendant que certaines souffrent le martyre, d'autres se reposent paisiblement dans leur lit !

 

3. À peine né, déjà ruinée

-

Ce n’est pas une nouveauté, les enfants, ça coûte cher ! Et la liste des objets à acheter est longue ! Il faut penser au berceau, à la gigoteuse, à la table à langer, au Babyphone, à la veilleuse, aux pyjamas, à la poussette, au siège auto, au chauffe-biberon… Ou encore aux couches qui partiront à une vitesse que vous ne pouvez même pas imaginer. Vous voulez en plus qu’il fasse des études ?!

 

4. Adieu grasses matinées

-

Si pour vous le sommeil est un besoin, réfléchissez deux fois à l’idée d’avoir un enfant. Parce qu’après son arrivée, vos nuits ne seront plus rythmées par les rêves, mais par les pleurs, les biberons et les régurgitations. Donc si, pour vous, une bonne nuit équivaut à 10 heures de sommeil, sachez que c’est sûrement ce à quoi vous aurez le droit pour toute la semaine. Il a d’ailleurs été prouvé que les parents perdaient six ans de sommeil après une naissance. Alors, dormez tant que vous le pouvez !

 

5. … Et vie sociale

-

Qui dit manque de sommeil et fatigue, dit forcément que vos soirées avec vos copines le vendredi soir et vos déjeuners « plaisir » seront rares, si n’est quasi inexistants les premiers mois. À la place, vous aurez sûrement la joie de changer des couches remplies de cacas monstrueux. Boire ou changer les couches, il faut choisir !

 

6. Notre santé mentale mérite qu’on la laisse en paix

-

Si vous êtes une femme de nature stressée, angoissée et anxieuse, on ne vous apprend rien, l’arrivée d’une troisième personne dans votre vie qui ne saura exprimer ses besoins qu’en hurlant ne sera sûrement pas une source de réconfort. Et dormir pour se reposer ne sera plus une option… Si vous êtes sujette au blues dans la vie de tous les jours, êtes-vous vraiment prête pour le sévère baby blues ?

 

7. … Notre physique, lui, d’être (un peu) préservé

-

Bonjour varices, vergetures et descentes d’organes. On le sait, on n’a rien sans rien et c’est pareil lorsque l’on a accouché : ça laisse des traces ! Et votre corps ne sera pas épargné, bien au contraire. Sans parler de la posture, une femme prend en moyenne entre 10 et 12kg lors d’une grossesse. Vous êtes une gourmande ? Ce peut être pire !

 

8. Un enfant c'est du bruit, du bruit et du bruit

-

Si quand votre longue journée de travail s’achève vous ne rêvez que d’une chose, DU CALME, autant vous avertir tout de suite, on n’a rarement trouvé plus bruyant. Les enfants, ça crie, ça pleure, ça se roule par terre, ça court dans tous les sens et forcément ça se fait mal… Vous avez vraiment besoin de ça ?

 

9. ... Et beaucoup trop de logistique

-

Tenir une entreprise et s’occuper d’un enfant, c’est un peu le même principe ! Votre enfant aura besoin de vous 24/7 sauf que vous n’aurez pas de congés payés, ni de prime de fin d’année. Clairement, jusqu’à son entrée en maternelle, ce sera un boulot à plein temps avec son lot de bons et de mauvais moments. C’est à partir de quel âge l’école, déjà ?

 

10. Nous avons nous-mêmes été l’enfant et l’ado chiante de quelqu’un

-

Ce n’est pas si loin, allez ! Vos caprices dans les magasins, vos assiettes qu’il était hors de question de terminer, vos devoirs bâclés, vos mots pour insolence et votre 3/20 en maths à faire signer... Une véritable joie. Jusqu’à ce qu’arrive cette douce période de l’adolescence où tout n’était que soupires et cœur brisé… Vous avez littéralement épuisé vos parents, vous vous rappelez encore leur visage crispé, et maintenant vous voulez prendre leur place ? Sérieusement.

Finalement les enfants c’est bien, mais chez les autres !

 

Tags : enfant

Vous aimerez aussi

Top de Psycho

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !