"Pour être irremplaçable, il faut être différente". Coco Chanel 

J'ai mis du temps à le comprendre ! C'est en épousant mon propre caractère que je me démarquerai des autres et trouverai de l'utilité à ma vie. En lisant cette citation de l'iconique Coco Chanel, j'ai compris qu'il n'y avait rien de plus important dans la vie que de réussir à être soi-même, authentique. Sinon à quoi bon ?

Jouer sans cesse le rôle d'une autre n'est pas épanouissant, pire, c'est déprimant. On perd son temps à vouloir plaire aux autres et on en oublie nos envies profondes. J'ai réalisé que, finalement, peut-être que mon principal objectif de vie était d'être authentique. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1. Je sais qui je suis 

-

J'ai enchaîné les expériences, multiplié les jobs, voyagé pendant des années et rencontré des centaines de personnes. Ma personnalité a évolué, mes goûts ont changé, mes opinions se sont transformées et j'ai dessiné, au fil des années, une personnalité qui me ressemble. Aujourd'hui, je sais qui je suis et toutes ces années m'ont servi à dessiner les traits de ma vie. 

 

2. Rien n'est plus puissant que de m'assumer

-

D'expérience, je suis beaucoup plus puissante lorsque je suis parfaitement alignée. Quand j'étais enfant, c'était facile d'être moi-même, je ne me posais pas de questions, j'étais fidèle à moi-même, à mes envies, avec innocence et spontanéité. Et puis, est arrivée l'adolescence, et j'ai commencé à me comparer aux autres au détriment de mes envies. 

 

3. Je fais de ma différence une force

-

Il y a encore peu de temps, j'étais persuadée que mes défauts étaient inacceptables et qu'il fallait les cacher à tout prix. Je regardais mes petites différences avec mépris et honte. Tout ce qui sortait des diktats de la beauté n'était pas beau à mon sens et je passais mon temps à me cacher derrière de gros pulls. Je n'assumais pas non plus mes opinions de peur de ne pas correspondre aux envies des autres. Et puis, en grandissant, j'ai réalisé que le plus important dans ma vie était de me réaliser. Et pour cela, il faut accepter sa différence pour en faire une arme. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Je n'ai pas envie de ressembler à tout le monde

-

Même si c'est rassurant d'avoir la même apparence que les autres, cela ne suffit pas pour être heureuse. Au contraire, ressembler à tout le monde, c'est renoncer à ses goûts, ses envies. C'est ignorer son instinct pour écouter celui des autres. En quoi l'apparence et les choix d'un proche, d'un collègue ou d'une personnalité, sont-ils meilleurs que les miens ? Je n'ai pas envie de perdre mon temps à imiter les autres, je préfère cultiver ma propre personnalité. 

 

5. Je n'attends plus d'être validée 

-

Encore une fois, je n'attends plus d'estimer la valeur de mes choix par rapport à l'opinion des autres. Ce n'est pas pour autant que j'ai arrêté d'écouter les conseils de mes proches et d'apprendre tous les jours de nouveaux points de vue, mais je ne remets plus en question mes décisions comme une girouette en manque de confiance. J'ai compris que s'il y avait bien une personne pour m'encourager dans mes choix de vie, c'est moi et moi seule ! Et même s'il est rassurant d'être rassurée, guidée, encouragée, je n'attends plus d'avoir la permission pour décider de ma vie.