Les sprinteurs vous le diront, une course ça se gagne à la première foulée, sur la ligne de départ. 

Pour le petit déjeuner c'est la même chose : se contenter d'avaler un bol de céréales super sucrées, des viennoiseries industrielles raffinées, ou pire, un simple café, c'est promettre à votre corps l'échec pour le reste de la journée ! 

On ne le répétera jamais assez mais ce premier repas n'est pas celui du roi pour rien.

En rompant le jeun de la nuit, il constitue le carburant numéro un disponible au réveil. Et il donne le ton à toutes les heures qui suivent. Qui dit sucre à 7 heures dit envie de sucre à 11 heures, et aussi à 16...

Alors on reprend tout depuis le début, on repère nos erreurs matinales et on les corrige. Easy ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1 - Le verre de jus de fruit
Source : Weheartit.com

On le pense incontournable et plein de bonnes vitamines, on a tout faux! Sous forme liquide, les fruits perdent leurs fibres. On en arrive donc à avaler une bonne dose de sucre sans bénéficier de l'effet rassasiant d'un fruit entier. Résultat, passé le coup de fouet de la première heure, c'est l'hypoglycémie assurée. On zappe et on choisit la version solide sans hésiter. 

 

2 - Les céréales (minceur) pour petit déjeuner
Source : Weheartit.com

Quelles soient de riz, de blé ou de maïs, elles sont toutes préparées à base de farines industrielles raffinées. Et cela vaut aussi pour leur version estampillée "minceur" ! Manger un petit bol de céréales revient à croquer dans cinq morceaux de sucre dès le réveil... on est d'accord, il y a mieux. Si vous êtes céréales addict misez sur un bon muesli maison à base de flocons d’avoine ou pour varier, de sarrasin.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3 - la tartine de confiture
Source : Weheartit.com

Si on doit traduire en langage nutritionnel, pain + confiture =  glucides simples + glucides simples = calories vides. Alors les tartines pourquoi pas mais on choisit un pain riche en nutriments comme le pain de seigle ou aux céréales et on l’associe à un corps gras pour ralentir son absorption. Le top : 30g de fromage ou de beurre d’amande.

 

4 - Faire l'impasse sur les protéines ...
Source : Weheartit.com

Ok le salé le matin ça ne convient pas à tout le monde. Pourtant les protéines sont nos alliées : leur digestion est lente et nous garantit un effet coupe faim jusqu’à l’heure du prochain repas. Si vous n'êtes pas tentée par les œufs brouillés au réveil, on vous conseille de consommer au moins une bonne source protidique sous forme de yaourt ou de jambon.

 

5 - ... et sur les bonnes graisses
Source : Weheartit.com

Choisir chaque matin la formule 0% c'est frustrant. Et tout ça pour vous retrouver affamée deux heures après votre dernière bouchée. Manger gras le matin est indispensable. Ce serait même le meilleur moment pour le faire. Tout d'abord parce le corps et le cerveau en ont besoin pour fonctionner, mais aussi parce qu'en l'associant à vos glucides complexes ils permettent une libération d'énergie continue et durable.

 

6 - Le zapper complètement
Source : Weheartit.com 

Le petit déjeuner doit être considéré comme un vrai repas. Après une nuit de jeûne le corps a besoin d’énergie. Renoncer à ce premier repas par faute de temps ou en pensant gagner quelques calories est une erreur. Pourquoi ? Parce que le corps en manque n'aura d'autre réaction que de stocker deux fois plus facilement le repas suivant. Celui qu'on s'apprête justement à faire au restaurant ...