Nous sommes nombreux.ses à nous demander quel est le meilleur moment pour s’entraîner. Sommes-nous suffisamment réveillé.e.s le matin ? Ne sommes-nous pas trop fatigué.e.s le soir ?

Évidemment, plusieurs facteurs tels que le type d’exercice pratiquer (course à pied, musculation, HIIT), l’âge, la santé, les conditions environnementales, les activités sociales et le rythme de travail entrent en compte, et c’est avec eux qu’il va falloir composer.

Mais en réalité, s’il y a bien une chose à laquelle nous devons particulièrement prêter attention, c’est bien notre horloge biologique. Propre à chacun.e, elle affecte les hormones et autres réactions chimiques importantes de notre corps.

Faisons le point ensemble sur tous ces aspects et déterminons quel est le meilleur moment pour s’entraîner et optimiser sa séance de musculation.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Écouter son horloge biologique

-

Vous a-t-on déjà parlé du rythme circadien ? Le rythme circadien est un processus interne naturel qui régule le cycle éveil/somme qui se répète toutes les 24 heures.

Ce rythme circadien est contrôlé par notre horloge biologique située dans l’hypothalamus, autrement dit dans une des structures du système nerveux central. On peut le considérer comme notre horloge interne puisque c’est lui qui régule nos habitudes de sommeil, notre pression artérielle et même notre humeur.

Un rythme qui n’est donc pas à prendre à la légère et qui nous pousse à penser que s’entraîner en fin de journée serait plus productif et bénéfique qu’en début de journée. La raison est simple : nous sommes plus éveillé.e.s, notre force musculaire est à son maximum et par conséquent les risques de blessures sont moins nombreux.

Mais ce n’est pas tout, le rythme circadien contrôle également la température corporelle et cette dernière est étroitement liée à la performance physique. En fait, le moment idéal pour s’entraîner doit coïncider avec le moment où la température de notre corps est la plus élevée.

 

2. Matin / après-midi / soir : quelles différences ?

-

Le matin

Le matin, la testostérone, qui est essentielle (aux hommes, comme aux femmes) à la formation des protéines et à la reconstruction des fibres musculaires, est au plus haut. C’est aussi généralement le moment où la concentration mentale est à son top niveau, ce qui entraîne une meilleure connexion neuro-musculaire et une plus grande efficacité du travail musculaire réalisé. Toutefois, nous avons moins de carburant à brûler puisque notre température corporelle est encore basse.

 

L’après-midi

Dans l’après-midi et particulièrement en fin d’après-midi, l’adrénaline et la température corporelle ont tendance à être revues à la hausse. Nous avons également une meilleure tolérance à la douleur. Et si nous avons consommé au moins deux repas, et peut-être même une ou deux collations, nous aurons plus d’énergie et donc plus de carburant à brûler. C’est le moment idéal pour pousser nos limites.


Le soir

En début de soirée, la température corporelle, l’endurance et la coordination sont encore à leur maximum. Passé 21h, la concentration mentale diminue et le corps produit de la mélatonine, une hormone qui prépare le corps et le cerveau pour la nuit.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3. Le meilleur moment pour s’entraîner : verdict

-

Sans surprise, on a tendance à programmer notre entraînement en se basant sur nos responsabilités personnelles et professionnelles, mais si l’on veut optimiser ce dernier, d’après la science il serait préférable de l’effectuer en fin de journée, c’est-à-dire entre la fin de l’après-midi et le début de soirée. Moment où la température de notre corps est la plus élevée, où l’on a le plus de carburant à brûler, où notre taux de testostérone est le plus élevé et où le taux d’effort est ressenti au plus faible.

Ce qui est scientifiquement le meilleur moment pour une séance de musculation peut varier d’une personne à l’autre, mais également en fonction de l’heure à laquelle est programmé le réveil.

Pour déterminer au mieux son propre « meilleur horaire », il est primordial de comprendre et maîtriser son rythme circadien. Pour ce faire, vous pouvez enregistrer votre température corporelle toutes les deux heures pendant environ une semaine. L’heure à laquelle votre température sera la plus haute sera la meilleure pour planifier votre entraînement.

Note pour plus tard : ce n’est qu’un indice pour optimiser sa séance, libre à vous de choisir le moment que vous préférez pour vous entraîner.

 

Tags : se muscler