Au pays des cauchemars ambulants, nous appelons le régime alimentaire. Il a le don de vous rendre littéralement zinzin et de vous compliquer l'existence. Si en théorie vous n'avez qu'à le suivre à la lettre et tout va bien, en pratique c'est tout autre chose.

Notre cerveau est un disque qui tourne en boucle, c'est la case calories replay qui est sans cesse rejouée. 1 calorie, 2 calories, 40 puis 500 calories,  notre esprit reste focalisé sur ces foutues calories, sur ce qu'il faut ou ne faut pas mettre dans son assiette.

Et le bonheur il est où dans tout ça ? Pourquoi ne laisserions-nous pas tomber cette obsession pour s'intéresser plutôt à la manière dont on mange ?Pourquoi ne méditerions-nous pas un peu ?

Méditer réduit les pulsions alimentaires incontrôlées c'est prouvé, et cela s'appelle «manger en pleine conscience». Vous vous dites encore une invention saugrenue venue d'un autre monde ? Peut-être mais ça marche et ça a fait ses preuves.

Cette technique va vous réapprendre à manger, avec plus de plaisir et moins de culpabilité !

Alors on arrête de diaboliser les aliments, on cesse de croire que la nourriture est un vilain petit démon et on teste cette technique. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. C'est quoi ?
Source : Enfemenino

Manger en pleine conscience c'est manger en étant conscience de ce qu'on mange. Voilà de quoi entrer dans le vif du sujet tout en douceur, mais passons désormais aux explications plus complexes.

Plus que de faire attention à ce que nous mangeons, il faut essayer de retrouver une relation saine et décomplexée avec la nourriture. Prendre quelques minutes chaque jour pour faire le point sur sa façon de s'alimenter, essayer de comprendre pourquoi nous avons envie de certains aliments à certains moments de la journée, pourquoi nous avons faim et quels types de faim est-ce : voilà des principes de la technique de pleine conscience.

Apprécier les aliments et surtout ne pas se fixer trop de barrières strictes sur sa consommation. Les frittes sont certes caloriques, mais ce n'est pas en en mangeant de temps en temps que vous allez exposer la tirette de votre jeans taille basse.

« Quand on ne diabolise plus les aliments, le poids régresse naturellement jusqu'à re-obtenir son poids d'équilibre.» Parole de la psychiatre Caroline Roeser qui anime les ateliers manger en pleine conscience.

 

2. Ça sert à quoi ? 
Source : Bien-etre-a-table

Outre le fait de perdre quelques kilos d'une manière totalement saine, manger en pleine conscience permet également de retrouver le chemin des sensations oubliées.

Lorsque nous craquons et lorsque la relation à la nourriture est un peu malsaine et déséquilibrée, nous mangeons plus par pulsions que par réelle envie. On perd alors tout le plaisir de manger.

Le but de cette technique est au contraire de se faire plaisir en mangeant de tout et surtout en appréciant ce que l'on mange. Bye bye les restrictions ou les aliments bannis ! 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

 

3. Comment ça marche ?
Source : Jupiter 

Les différentes étapes ci-dessous vont se faire aussi bien avant le repas qu'après et pendant, pour pouvoir anticiper et surtout prendre du recul sur ce que vous venez de manger.

Étape 1 : identifier l'émotion

Cette première étape va vous aider à ne pas craquer bêtement sur un coup de tête. En effet, le plus souvent c'est notre météo intérieure qui conditionne notre manière de nous nourrir.

Ainsi se poser la question de comment on se sent ( stressée, fatiguée, énervée) avant de passer à l'acte critique (ou pas) est important. Quelques fois la faim débarque à l'improviste, au bureau à 14h alors que vous venez d'engloutir votre sandwich, au cous de la soirée à minuit, et vous ne savez pas trop pourquoi.

Vous devez vous demander dans quel état d'esprit vous vous trouvez, à quelques minutes du repas. Avant de vous asseoir, respirez profondément en gonflant bien le ventre.

Une fois que votre assiette est servie, observez sa composition. Soyez attentive à la texture et aux saveurs des premières bouchées et appréciez les formes, les couleurs, les odeurs. 

Après le repas, demandez-vous si ce moment a été satisfaisant ou non. 

Étape 2 : S'initier à la méditation

La méditation vous aidera à fixer votre attention sur des choses précises, et vous permettra ainsi d'être attentive à table. C'est le stress qui nous pousse à manger trop, ainsi en le diminuant, vous diminuerez les tentations diaboliques de sessions grignotage.

Si vous êtes capable de focaliser votre attention sur votre respiration, sur le contact pieds/sol, vous serez capable de vous concentrer à table.

Le mieux est de vous accorder quelques minutes de méditation par jour et de vous dégager un créneau fixe : le matin après votre toilette par exemple, avant de dîner ou avant d'aller vous coucher.

À table, mangez en utilisant votre main non dominante c'est-à-dire celle que vous n'utilisez pas habituellement. Si vous êtes droitière, utilisez désormais votre main gauche, et inversement.

Cela déroute votre mental et lui apporte des informations complémentaires comme la température, l'odeur et le poids de l'aliment. Des informations que vous n'avez naturellement pas, et qui participent pourtant favorablement à la digestion.

Conseil : Téléchargez l'application Petit Bambou qui contient 8 exercices liés à l'alimentation

Étape 3 : Prenez votre temps et écoutez votre corps 

L'important est d'écouter votre corps et de bien prendre votre temps. Mâchez lentement les premières bouchées de chaque plat, en posant vos couverts entre chaque bouchée. Si vous êtes rassasiée, arrêtez de manger et éloignez l'assiette pour vous éloigner de toute tentation. Très souvent, nous finissons nos assiettes par pure gourmandise, alors que votre estomac vous dit d'arrêter.

Vous pouvez boire une boisson chaude, pour sentir votre corps nourri.

 

Photo de couverture©Bien-etre-a-table