On y est, le gouvernement prend ses responsabilités pour sauver la planète, ses océans et ses espèces en interdisant pour de bon l’utilisation des plastiques à usage unique.

Adieu pailles, couverts en plastique et touillettes à café ! L’heure est venue de faire le tri et de ne garder que ce qui est bon pour l’avenir de tous.

Parmi les députés du Parlement européen, 560 députés ont voté pour, 35 ont voté contre et 28 se sont abstenus. C’est donc une grande majorité qui a voté de manière responsable pour mettre un terme à une dizaine de catégories de produits qui polluent plus que de raison.

« Le plastique empoissonne nos mers, il tue leurs habitants et il nous menace, nous, au bout de la chaîne. Il était urgent d’agir », a affirmé l’eurodéputée belge Frédérique Rie.

En plus de réduire l’emballage à la source, l’Union européenne intervient contre les produits étiquetés biodégradables de manière abusive et met les fumeurs face à leur responsabilité en les informant qu’ils devront couvrir d’ici 2023 les coûts de collecte et de recyclage des filtres à cigarettes, deuxième produit en plastique à usage unique le plus jeté en Europe.

Frédérique Ries nous offre le petit mot de la fin : « Un mégot jeté à l’océan pollue entre 500 et 1 000 litres d’eau ».

Enjoy,

Les Éclaireuses

-