La saison des mariages n’est pas encore finie et vous ne pouvez déjà plus voir les choux à la crème en peinture ! Et vous n'imaginez pas à quel point on vous comprend. La mode n'est de toute façon plus aux gâteaux pâtissiers. Au 21ème siècle, on brise les codes et les tabous même (et surtout) pendant les mariages. Si bon nombre de mariées ne se vêtissent plus forcément de blanc et portent des baskets en guise de chaussures pour le jour J, pourquoi cette évolution devrait être différente pour le repas !
Aujourd'hui la pièce montée, c'est au FROMAGE qu'on la veut et voici 7 raisons de la préférer fromagère plutôt que classique à base de rubans de caramel et de macarons au citron !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Votre pièce montée sera aussi originale que vous !

-

Laissons la mauvaise foi de côté 5 minutes. Ce dont on rêve toutes pour notre mariage, c’est quelque chose de grandiose mais surtout d’UNIQUE. On souhaite arborer une décoration singulière, des compositions florales aperçues nulle part ailleurs, et surtout un clou du spectacle extraordinaire. Eh bien, soyez-en sûre, si vous optez pour une pièce montée en fromage, vous ferez un malheur en termes d’originalité !

 

2. Vous pouvez marier sucré et salé

-

Il ne viendrait pas à l’idée même au plus excentrique des pâtissiers d’ajouter des petits saucissons à une ribambelle de chou montés en sculpture caramélisée. En revanche, la plupart des pièces montées fromagères arborent des fruits qui se marient (c’est le mot !) à merveille avec le fromage comme les figues, les dattes, le raisin, les fruits rouges, les physalis ou encore les fruits à coques comme les amandes, les noisettes ou les pistaches.

 

3. Vous pourrez garder les "restes"

-

Alors ça fait un peu radin dit comme ça mais quand on pense au prix d’un mariage, il est probable que vous ayez envie de garder quelques victuailles après les hostilités. Et il faut l’avouer, en termes de conservation, la crème pâtissière ne fait clairement pas le poids face aux fromages qui, eux, se gardent une éternité.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Un choix infini de fromages

-

Qu’on se le dise pour une telle quantité de gâteau (partons sur un grand mariage), les choix de parfums ne sont pas forcément infinis. Et quand bien même ils le seraient, le choix va toujours se porter sur des parfums classiques pour contenter le plus grand nombre. Vanille ? Chocolat ? Fruits exotiques ?
Pour ce qui est des fromages, vous avez l’embarras du choix. Chaque élément de votre pièce montée en fromage peut avoir un goût diamétralement opposé et ravir tous vos convives !

 

5. Le fromage est plus résistant au changement thermique 

-

L’un des plus gros facteurs de stress du traiteur d’un mariage (et donc de vous), c’est la conservation du gâteau. On parle ici de sa conservation esthétique mais également de sa conservation « alimentaire ». Une pièce montée sucrée ne survit pas au moindre changement de température, allant de chambre froide en chambre froide jusqu’à l’arrivée sur la table d’honneur, elle doit rester au frais.

Pas de problème de ce genre avec la pièce montée en fromage qui peut être montée en dernière minute, elle ne supportera pas non plus de rester au soleil, mais ne sera pas aussi exigeante en termes de conservation au froid.

 
6. Vous culpabiliserez moins

-

Sans faire un cours de diététique pure, la vitamine D, le calcium, et tous les autres minéraux et vitamines présents dans le fromage sont considérablement plus bénéfiques que la tonne de sucre présente dans n’importe quel gâteau.
Alors oui, c’est vrai, c’est le grand jour et nous ne sommes pas là pour compter les calories. Mais ça fait potentiellement 9 mois que vous êtes au régime pour rentrer dans votre robe alors autant ne pas tout gâcher maintenant !

 

7. Personne n’aime vraiment les gâteaux des pièces montées

-

Soyons honnêtes, mis à part les vrais « becs sucrés », personne n’aime vraiment les gâteaux de pièces montées. Toujours trop chargés pour une fin de repas qui l’a déjà été suffisamment, il reste TOUJOURS du gâteau après la bataille.