Si, dans un premier temps, la seule idée qui vous vient à l’esprit lorsque vous avez vos règles c’est de vous mettre en boule dans votre lit, vous trouverez alors, dans cet article, l’intérêt d’en sortir pour de bon et pour votre bien !

Vous n’êtes pas la seule pour qui menstruations riment avec douleurs, crampes et fatigue, mais voilà, il existe des sports qui savent s’adapter à vos besoins et vos capacités selon chaque phase de votre cycle.

Votre cycle se divise en trois phases bien distinctes appelées la phase folliculaire (du premier jour des règles au jour d’ovulation), l’ovulation et enfin la phase lutéale (de l’ovulation au premier jour des règles suivantes). Il dure en moyenne 28 jours, mais avec de fortes variations selon les femmes et même d’un cycle à l’autre.

L’avantage de bien les connaître est tout d’abord de respecter son corps tout en le poussant à optimiser ses performances à un moment donné, mais également de ne pas perdre de vue ses objectifs, que l’on compte bien atteindre !

Tour d’horizon des sports que vous pouvez pratiquer selon la période de votre cycle.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Pendant la phase folliculaire

-

Si la phase folliculaire débute le premier jour de vos règles et se termine le jour qui précède l’ovulation, vous pouvez estimer que cette période s’étend du 1er au 13ème jour du cycle.

Pendant ce laps de temps, le taux d’œstrogènes (hormones sécrétées par l’ovaire) ne fera que grimper jusqu’à atteindre son maximum 24h avant l’ovulation. Et contrairement à ce que l’on aurait tendance à croire, vous vous sentirez pleine d’énergie et de bonne humeur !

C’est l’occasion donc de se lancer dans une bonne grosse séance d’entraînement et de se challenger sur des exercices cardiovasculaires plus longs.

On vous conseille donc d’aller faire une grande balade à vélo ou de vous faire plaisir avec un cours de danse aérobique. Sachez que comme votre niveau d'œstrogènes est élevé, vous brûlerez beaucoup plus facilement les graisses.

Bien entendu, il est très important de rester à l’écoute de votre corps. Et si vous sentez qu’il vous dit stop, ne forcez pas et profitez-en pour prendre soin de vous !

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2. Pendant l’ovulation

-

C’est à ce moment, à peu près le 14ème jour, que vous libérez un ovule de vos ovaires. Il peut survivre entre 12 et 24 heures maximum. S’il n’a pas été fécondé par un spermatozoïde, l’ovocyte dégénère. Vous remarquerez sans doute un engourdissement complet de votre corps, que l’on nommera grossièrement la fatigue, accompagné de douleurs et de crampes abdominales ou pelviennes.

Toute l’énergie et la confiance en vous, dont vous avez profité pendant les deux semaines précédentes, commenceront tout doucement à faire leur valise.

Pour bien s’adapter à cette phase, il est recommandé de réduire grandement l’intensité de vos entraînements avec de la marche, des longueurs ou encore un jogging léger.

Même si l’entrain n’est pas là, ces exercices à faible intensité auront un effet très positif sur votre moral.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3. Pendant la phase lutéale

-

La phase lutéale sonne la fin du cycle et c’est à partir du 20ème jour que l’utérus est prêt à recevoir un potentiel œuf.

C’est à cette période que vous ressentirez une augmentation de votre température corporelle, ce qui peut rendre vos entraînements encore plus moites et particulièrement gênants.

Et à cause de l’accroissement du taux de progestérone (hormone sécrétée après l’ovulation), vous vous sentirez sans doute tout aussi, si ce n’est plus, fatiguée que durant la phase précédente.

C’est sûrement le moment le plus compliqué à gérer pour les femmes puisque c’est là qu’arrivent les maux de tête, les ballonnements, les fringales, la sensibilité des seins, l’anxiété et, par conséquent, les sautes d’humeur.

Alors, concentrez-vous sur un entraînement court, mais de forte intensité, comme le body HIIT qui brûlera rapidement les calories dont vous voulez vous séparer et ne puisera pas dans l’endurance que vous n’avez pas ! Et si vous ne vous trouvez pas au niveau à ce moment, le yoga et le Pilates sont de très bonnes alternatives.

-