Une ancienne étude qui montre que les mères ont besoin de plus de sommeil que les pères n’a jamais été autant d’actualité !

Pourquoi ? La raison est simple, les femmes solliciteraient davantage leur cerveau que les hommes. Surprise ? Pas vraiment.

Si, dans la vie, il y a souvent deux styles de personnes bien distincts, à savoir ceux qui dorment peu et qui se contentent amplement d’une nuit de 5h et ceux qui pourraient dormir 12h en étant toujours crevés, on vient de réaliser grâce à une étude menée par des chercheurs de l'Université Duke, en Caroline du Nord et publiée Science World Repost, qu’il pourrait en fait s’agir d’une question de genre.

Dormir c’est fait pour se reposer, mais pas que. En effet, durant la nuit le cerveau recharge les batteries et d’après le professeur Jim Horne, directeur du Centre de recherche sur le sommeil de l'Université de Loughborough, en Angleterre, « pendant le sommeil profond, le cortex - la partie du cerveau responsable de la pensée, de la mémoire, du langage, etc. - se recharge et passe en mode de récupération ».

Et comme les femmes ne s’arrêtent quasiment jamais de penser et accumulent les tâches à réaliser, elles ont par définition besoin d’une nuit plus longue. Et celles qui n’ont pas la chance de pouvoir convenablement enchaîner les heures de sommeil sont plus sujettes à la dépression et à l’anxiété. Un facteur que les hommes n’ont pas à prendre en compte, non plus ! La vie n’est définitivement pas juste.

Enjoy,

Les Éclaireuses

-