Ah, les fesses ! Certainement l'une des parties du corps que les femmes souhaitent mettre KO d'entrée de jeu avant l'été ! On rêve toutes de pouvoir arborer fièrement notre joli bikini dix fois trop échancré et de montrer qu'il n'y a pas que sur Instragram que l'on peut voir des fesses ultra-galbées et canon - et sans retouches ! Eh oui, du homemade. 

Sauf que notre joli derrière n'est pas toujours très d'accord et se montre parfois assez tenace et perplexe quant au changement. Alors on se lance à corps perdu dans les entraînements à répétition dans la salle de sport, on est dans les starting-blocks pour atteindre l'objectif en testant toutes sortes d'exercices ciblés. Mais parfois, on en oublie les bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves pour y arriver, et on s'y prend mal.

Voici les 6 erreurs à ne pas commettre si vous souhaitez muscler vos fesses efficacement. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Ne travailler que vos fesses

-

Certes, il est automatique de se concentrer uniquement sur l'objectif à atteindre au départ. Oui sauf qu'il ne faut pas pour autant négliger les autres groupes musculaires qui vont avec, comme les quadriceps - l'avant des cuisses - et les ischio-jambiers - l'arrière des cuisses. À trop vouloir travailler uniquement vos fessiers, vous en oubliez l'harmonie de votre corps et créez ainsi un déséquilibre !

 

2. Ne pas mettre de poids pour ne pas gonfler

-

On peut se l'avouer, toutes les femmes se voient déjà comme des bodybuildeuses rien qu'en augmentant la charge pendant la musculation. Gare aux idées reçues car, pour vous transformer en Hulk, il faudrait déjà manger toutes les trois heures en ayant une alimentation ultra précise, surtout avec le peu de testostérone que nous produisons contrairement aux hommes !

Il suffit simplement d'adapter les charges à votre morphologie et à votre niveau, mais même en augmentant, vous ne deviendrez pas bodybuildée en trois séances de musculation par semaine !

3. Ne pas varier assez les exercices

-

C'est propre à la logique féminine de refaire éternellement les choses que l'on nous a dit qui marchaient pour perdre ou se muscler. Alors on se rend à la salle, et on fait sans arrêt les mêmes exercices censés être magiques. Mais inutile de rester bloquée au traditionnel pont, puisque la routine est l'ennemie première du muscle ! Si vous souhaitez obtenir des résultats, rien de tel que de vous pousser dans vos retranchements !

 

4. Ne pas dormir assez

-

Inutile de culpabiliser si, un soir dans la semaine, vous ne pouvez pas enchaîner vos séries de squats parce que, tout comme vous, vos muscles ont besoin de se reposer pour être en pleine forme et fonctionnels !

Alors, octroyez-vous une bonne soirée de repos, en filant au lit pas trop tard pour bien récupérer et être d'attaque le lendemain pour les faire travailler. Ainsi, vous évitez de vous blesser, alors mieux vaut prévenir que guérir, non ?

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

5. Vous cantonner à une seule machine

-

Le problème de n'utiliser qu'une seule machine, c'est que vous répétez des mouvements appelés "analytiques", c'est-à-dire qu'ils ne font travailler qu'un bout du muscle. Grave erreur ! Pour qu'une séance soit réellement efficace et bénéfique à votre petit popotin, il est indispensable de faire travailler, dans un premier temps, les mouvements de base et complémentaires qui engagent plusieurs groupes musculaires !

 

6. Faire des pauses trop longues 

-

Dans la logique, plus on prend de pauses, moins on brûle de calories. Eh oui, pour que le travail soit efficace, il faut rester dans l'effort en marquant de très légères pauses. Si vous souhaitez affiner vos fessiers, vous pouvez marquer une pause d'une minute seulement entre chaque exercice contre deux minutes si votre objectif est de gagner en volume musculaire - en veillant à faire moins de répétitions mais en augmentant la charge, pas de triche ! 

-