Le sucre, on y est un peu toutes accros, d'une façon ou d'une autre. 

Que ce soit du "bon" sucre tels que le fructose ou le lactose que l'on retrouve dans les fruits et les produits laitiers, ou du mauvais sucre que l'on retrouve... à peu près partout, on a toujours eu un certain mal à s'en passer. 

Ce dernier raffiné est dérivé de la canne à sucre tandis que l'autre apporte tout de même fibres et vitamines au corps, ce qui est clairement bénéfique. 

La plupart du temps, il est synonyme de prise de poids et malgré la tentation omniprésente autour de nous, nous devons apprendre à la contourner ! 

C'est donc avec une volonté d'acier que notre héroïne du jour a voulu se détourner de tout ce qui est sucre raffiné et de bannir de son alimentation tout ce qui en comprenait.

8 mois après, elle nous livre ses impressions. En résumé, Larelle Scardelli est passée de 70 à 20 g de sucres par jour. Son docteur ayant émis l'hypothèse que ces derniers pouvaient être responsables des maux de tête, acné et autres maux malvenus mais surtout incompréhensibles. 

Voilà les conséquences d'un tel régime ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 
1 - Son niveau d'énergie reste constant voire augmenté
Source : WeHeartIt

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, aucune carence ne s'est fait ressentir. Ce n'est pas parce-que la jeune fille ingurgite moins de glucose qu'elle se sent pour autant faible. L'association la plus importante entre le corps humain et le sucre est son effet sur l'insuline, qui influe sur toutes les hormones : stress, sexe, faim étaient totalement déséquilibrés. Après un petit mois, Larelle a donc vu un regain d'énergie apparaître dans son quotidien. Plus de sieste qui compte, maintenant c'est work out le matin ou run le soir ! 

 
2 - Son système immunitaire semble plus efficace
Source : WeHeartIt

Depuis que Larelle a entrepris ce mode de vie, elle n'est pas tombée malade une fois, ne serait-ce qu'un rhume ou une angine, ce qui représente une avancée extraordinaire pour elle qui avait l'habitude de tomber malade au moins une fois par saison. Le sucre a en fait un impact majeur sur les bactéries nocives présentes dans l'intestin : la fonction immunitaire s'affaiblit lorsque le système digestif galère. Il faut tout de même continuer les oranges, le miel etc afin de bien faire fonctionner le système digestif et d'avoir un organisme sain. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

3 - Elle est beaucoup moins sensible aux inflammations de toute sorte
Source : WeHeartIt

Larelle était une grande habituée des migraines et des inflammations sur le visage - l'acné. Des hauts taux de sucre dans le sang abîment les tissus corporels, ce qui déclenche une réponse inflammatoire. Depuis, sa peau s'est clairement purifiée, mis à part quelques exceptions. De même, les maux de tête se sont faits plus exceptionnels.

 

4 - Elle a appris à traduire une étiquette nutritionnelle
Source : WeHeartIt

Lorsque l'on fait attention aux composants des étiquettes nutritionnelles, on se rend compte qu'il y a du sucre raffiné quasiment partout. Déguisé en différents termes terminant par '-ose' ou en sirop de tous genres, il se présente sous différentes formes. Pour le bannir, il faut donc tirer un trait sur la plupart des mets industriels et préparés. On prend donc plus de temps à faire les courses, mais une fois que cette règle est installée, on connaît la liste des aliments autorisés. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

5 - Elle a trouvé plein d'alternatives healthy
Source : WeHeartIt

On a toutes nos petits pêchés mignons : chocolat, bonbons... Pour Larelle, il s'agissait des glaces. Elle a ressenti l'envie d'en manger pendant les 3 premières semaines. Pour la remplacer, elle choisit plutôt de couper une banane en morceaux, des fraises accompagnées de sirop d'érable ou de beurre d'amande comme dessert. Peu à peu, ses envies de sucré se sont faites moins fortes et elle finit même par préférer les alternatives healthy. 

 

 

Photo de couverture : ©Shutterstock