AAAaaaah l'hiver ! 

Le corps en permanente transition thermique ; le nez soudainement très habité ; la tête plus lourde que jamais et le teint aussi blafard que non-vitaminé. 

Vous vous enfilez les médocs, les antibios et autres ingurgitations médicales sont devenues alimentation quotidienne. Alors qu'on aurait juste envie de se lover dans un plaid, feu de cheminée et en mains, une boisson alcoolisée - on se remonte le moral comme on peut !

Vous tombez à pic ! C'est tout à fait ce qu'on avait en tête pour vous aider à guérir.

Des scientifiques se sont penchés sur les ingrédients composants ces différents sirops et se sont posés la question de leur efficacité. Leur conclusion ? Ces sirops seraient similaires à des placebos et leur performance serait largement discutable selon eux. 

Si nous sommes moins tranchées qu'eux sur la question, nous nous devons tout de même de reconnaître qu'il existe d'autres solutions dites douces et sûrement moins coûteuses qui guériraient aussi bien voire mieux votre rhume passager. 

Les sirops ? So 2009. 
Les Strepsils ? Has been. 

Non, ce qui va vous guérir aujourd'hui, ce sera ni plus ni moins qu'un grog ! 

Eh oui, Tatie Jeannie avait raison. Les remèdes de grand-mère ont de véritables pouvoirs guérisseurs. Boire beaucoup d'eau, permet par exemple de diluer et de vous débarrasser du mucus qui bouche vos artères. Mais la meilleure méthode reste d'y associer un peu de whisky ou de rhum, de miel et de citron. 

Le miel va apaiser votre gorge irritée, la vapeur va dégager vos sinus et l'alcool vous aidera à dormir. What else ? 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

La recette
Source : abeautifulmess

Faites bouillir de l'eau. 
Versez le whisky de votre choix dans une grande tasse.
Ajoutez l'eau bouillante dans le verre ainsi qu'un zeste de citron.
Sucrez le grog avec une cuillerée de miel et décorez d'un bâton de cannelle dans le verre.

 

 


Photo de couverture : ©epicurious.com