TOUS les matins, c'est la même chose : vous vous préparez un grand café au lait, vous beurrez vos biscottes, encore à moitié endormie et bien décidée à jouir de votre bulle de sommeil encore quelques minutes. 

Jusqu'à... Jusqu'à ce que vous entendiez un inéluctable et inévitable "sluuuuuurp". Eh oui, chéri aussi est réveillé. Si seulement le calvaire s'arrêtait ici... Car ce fut très rapidement suivi par un concert de bruits, de crocs, d'avalements en tous genres, qui vous sont simplement IN-SUP-PORTABLES !

Vous voilà prise d'une démence folle, qui vous empêche de vous concentrer sur autre chose et qui pourrait suffire comme prétexte d'homicide plus-que-volontaire. 

Il n'y a pas de doute : vous êtes misophone ! Traduisez : vous avez la haine du son.  

C'est le Centre Médical Académique d'Amsterdam qui a pris les choses en mains concernant cette maladie, en mettant en place des groupes de paroles pour les personnes atteintes ne supportant ni craquement d'os, reniflements, jambe qui n'arrête pas de bouger ni même un paquet de céréales beaucoup trop bruyant. 

Ces troubles seraient, selon les chercheurs de ce centre, liés à une forte activité du cortex, zone du cerveau qui est censée modérer les situations de gêne. Une personne réellement atteinte ne peut donc supporter quelconque mastication intempestive. 

Pas de panique, tant que vous arrivez à rester dans la même pièce que le masticateur, y a de l'espoir !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Source : Giphy
 
 
Photo de couverture : WeHeartIt