Huile de cuisson, crème hydratante, démaquillant... On a compris, vous ne jurez que par ça ! L'huile de coco est pour vous la solution miracle à tous vos petits besoins, et maintenant voilà qu'elle est réputée pour être un super lubrifiant sexuel. En effet, cette huile fabuleuse peut soi-disant améliorer la sensation, aider les couples à durer plus longtemps et rendre les relations sexuelles plus agréables. Amen.

Sa popularité est assez logique car il s'agit d'un produit naturel, et donc très attrayant. Mais l'huile de coco est-elle un lubrifiant sans danger pour votre vagin et quels en sont ses inconvénients ? Lisez nos arguments avant de vous jeter dessus comme une folle pour vous en badigeonner (ainsi que l'élu de votre lit coeur) !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. En quoi c'est une bonne idée ? 

-

L'huile de noix de coco est non seulement un lubrifiant naturel, sans conservateur, et économique mais c'est aussi une huile comestible extraite de la chaire de noix de coco mûre. Elle possède des propriétés contre les microbes, reste très hydratante et ne "bouloche" pas à l'inverse d'autres lubrifiants si vous voyez ce qu'on veut dire... Dit comme ça, ça a l'air d'être une bonne idée !

 
2. L'inconvénient de l'huile de coco

-

L’huile de noix de coco ne doit surtout pas être utilisée avec des préservatifs en latex car, comme tous les lubrifiants à base d'huile artificielle ou naturelle, l'huile de coco peut dégrader le latex contenu dans le préservatif de votre partenaire. Donc utiliser de l'huile de coco dans ce cas revient à annihiler tout ce pour quoi on utilise un préservatif (prévention contre les MST et IST ou encore contraceptif). Seuls les lubrifiants à base d’eau et de silicone peuvent être utilisés avec des préservatifs en latex sans risque de rupture !

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

3. Huile de coco et petits problèmes de fille : mauvaise idée

-

Eh oui, si vous avez souvent des infections, comme des mycoses par exemple, utiliser de l'huile de coco comme lubrifiant n'est pas une bonne idée ! En effet, l'huile de noix de coco étant antibactérienne et antifongique, elle peut perturber l'équilibre du pH dans votre vagin et provoquer une infection... Pas très sexy tout ça. Donc penchez-vous (sans mauvais jeu de mots) sur la question et sur votre équilibre intérieur avant de vous demander si le jeu en vaut la chandelle. 

 

4. Quel type d'huile de coco utiliser ?

-

L’huile de noix de coco raffinée contenant des additifs risque de vous irriter, et même de laisser votre peau plus sèche qu’avant ! Alors de manière générale, autant vous en tenir à l’huile de noix de coco vierge et non raffinée. Regardez bien la liste des ingrédients sur la bouteille pour vous assurer que le seul élément répertorié est l'huile de coco ! Autre petit conseil : allez-y mollo sur la quantité d'huile de noix de coco que vous utilisez pendant votre câlin coquin car, comme nous vous l'avons expliqué, une trop grande quantité n'est pas forcément une bonne chose pour votre vagin. Avoir une mycose après une partie de jambes en l'air n'est pas franchement ce que l'on appelle la cerise sur le gâteau...